Affaire Macias: L'Ile Maurice s'excuse

Publié le par JSS

Suite au commentaire d'un lecteur du blog sur l'article intitulé "Et si on boycottait l'Ile Maurice ! Ben oui... Mais quoi ?" je viens de trouver cette information qui met à jour mon précédent article. Elle émane d'un communiqué de presse du CRIF.
Le vice-Premier ministre de l’Ile Maurice Xavier-Luc Duval vient d’écrire à Richard Prasquier pour l’informer que son supérieur, le Premier ministre mauricien regrettait l’annulation du concert d’Enrico Macias prévu le 23 janvier dans cette île.
« Il m’a également prié de fixer une nouvelle date pour son concert en accord avec Enrico Macias ». L’affaire avait éclaté le 16 janvier lorsque la municipalité de Port-Louis avait annulé un concert d’Enrico Macias à l’Ile Maurice en raison de sa participation le 4 janvier à la manifestation de solidarité avec Israël, organisée par le CRIF.

Le 9 janvier, le gouvernement mauricien avait annoncé avoir suspendu les activités du Consul honoraire d’Israël en raison de « l’usage disproportionné de la force par Israël à Gaza ».

Interrogé ce même jour par Radio J, Haïm Musicant a indiqué qu’il n’était « pas étonné de cette décision outrancière » contre le chanteur Enrico Macias, ambassadeur de la Paix pour l’UNESCO.

Haïm Musicant a rappelé que l’Ile Maurice s’est illustrée depuis longtemps par sa politique hostile à Israël et que, bien qu’elle ait des relations diplomatiques virtuelles avec ce pays, elle refuse depuis 2000 d’accréditer l’ambassadeur d’Israël.

Le directeur général du CRIF a souligné qu’une telle attitude ne manquerait pas d’avoir des conséquences sur le tourisme vers ce pays, une destination très populaire en France y compris au sein de la communauté juive.

Dans son courrier adressé au CRIF le 27 janvier, Xavier-Luc Duval « consterné » par la position du CRIF a tenu à préciser que « lors d’une manifestation de soutien aux Palestiniens organisée à Port-Louis, le ministre de la Justice mauricien a exprimé un point de vue purement personnel en demandant au public de ne pas se rendre au concert du chanteur. » Le vice-Premier ministre a souligné que « sa prise de position ne reflète nullement celle du gouvernement mauricien envers Enrico Macias. »

Quant au commentaire d'"Adam" sur l'article précédent... Je suis certain que les bloggeurs JSS vous répondront. Vos propos sont futiles... Et bien que je comprenne votre énervement dans le fait qu'Israël se défende (après tout, ce que les juifs savent mieux faire, c'est mourir non ?), un boycotte reste un acte politique et non un acte "anti-mauricien" comme vous le prétendez. Il y a sur votre Ile, une minorité de gens qui veulent la paix et qui comprennent que pour l'avoir, il faut savoir se défendre. Israël ne fait que se défendre devant tant de barbarie et de sauvagerie aveugle. Et il est inadmissible que je n'ai pas entendu une seule fois, l'Ile Maurice manifester contre les tirs de roquettes incessant depuis 8 ans sud le sud d'Israel. Monsieur Adam, je ne comprendrais décidément jamais comment un type, perdu au milieu de nulle part, puisse se dire "tient, les pauvres palestiniens ne sont que les victimes du sionismes... Et les sionistes ils n'aiment qu'une chose, boire le sang des petits enfants arabes". Si vous aviez ne serait-ce qu'un minimum de culture générale, si vous aviez seulement un poin de bon sens, vous sauriez qu'Israel n'aspire qu'à la paix. Mais qu'Israël voit soin droit à l'existence nié au quotidien! Qu'Israël est menacé tous les jours... Monsieur Adam, quand vous comprendrez qu'une démocratie est en danger, quand vous comprendrez que les Israéliens n'en ont que cure des palestiniens et qu'ils ne veulent que vivre sereinement, vous comprendrez pourquoi vous avez tort. Venez donc visiter Israel ! Venez donc voir par vous même à quel point la vie peut-être lâche quand on vit à la frontière avec Gaza.

Monsieur Adam, je ne vous salut pas.

Publié dans Divers

Commenter cet article