Début des travaux de rénovation de la synagogue de Beyrouth

Publié le par JSS

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/52/Maghen_Abraham_Synagogue_(side).JPGPas très loin du centre-ville de Beyrouth, la restauration de l’ancienne synagogue est sur le point de commencer, mettant en lumière la communauté libanaise juive qui, sans faire trop de bruit, affirme tenir à sa “réintégration dans la structure nationale du Liban ”.

Sur les portes, on a enlevé les chaines et les cadenas : la reconstruction commence bientôt. La synagogue Maghen Avraham sera bientôt restaurée, a annoncé le Conseil de la Communauté Libanaise Juive. La synagogue avait été fermée en 1982 après avoir été partiellement détruite par les bombardements israéliens durant l’invasion du Liban Sud par Israël.
L’entrepreneur indique que les opérations de restauration coûteront environ 1 million de dollars et s’achèveront d’ici un an. Solidere (Société libanaise pour le développement et la reconstruction du centre de Beyrouth S.A.L) fera un don de 150 000 de dollars pour restaurer les synagogues. La même somme d’argent a été donnée pour chacune des 14 communautés pour la restauration des sites religieux du Centre Ville de Beyrouth. Le reste des fonds sera collecté par la communauté libanaise Juive. Pour l’instant, aucune objection concernant le projet n’a été signalée. Hussein Rahal, porte-parole du Hezbollah, a déclaré que le parti soutient les opérations de restauration de Maghan Avraham : “Nous respectons la religion juive tout comme le christianisme, a-t-il indiqué. Les Juifs ont depuis toujours vécu parmi nous. Nous avons problème uniquement avec Israël qui occupe les territoires ”.
Le conseil de la communauté Libanaise Juive a démentit via son site web (thejewsoflebanonproject.org), toute rumeur affirmant que la synagogue sera transformée en un musée. “La synagogue était et restera au cœur des pratiques religieuses de la communauté libanaise juive et de leur activités social et collectives”, peut-on lire sur leur site. Grâce aux anciennes photos, les plans de rénovation préserveront l’intégrité architecturale du modèle original.
Le conseil juif tient à l’importance du “renouveau de la communauté” et de sa “réintégration dans la structure nationale du Liban ”. La synagogue Maghan Avraham a été construite en 1926 à Wadi Abu Jmil, l’ancien quartier juif de Beyrouth situé au Centre Ville. Quartier très animé autrefois, Wadi Abu Jmil est aujourd'hui un secteur assez désert, où des immeubles décrépits côtoient des complexes luxueux. Le Grand Sérail se trouve à proximité, ainsi que la résidence du Premier ministre désigné Saad Hariri. Il n’y a qu’un seul Juif qui vit actuellement à Wadi Abu Jmil. Cette communauté regroupe une centaine de membres résidant en permanence au Liban. On estime à environ 2000 le nombre d’individus s’y rendant en visite, ou étant mariés avec des personnes d’autres religions.
Par Nada Akl

Publié dans Monde Arabe - Liban

Commenter cet article

Yehoudi 12/08/2009 17:48

HAHAHAHAHAHA!!sacrés juifs beyrouthins!!ils vont avoir une douzaine de synas réparéessoit une par Juif!!!ils zauront pas de problèmes d' affluence pour ce kippourLamentable comédie!!!