Qu'est-ce que ma Mimouna de Pessah ?

Publié le par JSS

http://www.onejerusalem.com/wp-content/mimouna.jpg

Les juifs du Maroc, partout dans le monde, lanceront les festivités de la Mimouna tout de suite après la fin de Pessah au coucher du soleil; la Mimouna est une célébration de la liberté, des valeurs communes, de l'amitié et un formidable geste d'hospitalité.Les juifs ouvrent leurs portes et dressent une table festive pour les amis, les voisins et la famille; dans une atmosphère gaie, ils vont participer à des soirées entre amis, des pique-nique et des visites joyeuses. En opposition avec la nuit du seder où les fidèles se pressent de rentrer chez eux pour lire la haggadah, ceux qui fêtent la Mimouna prennent leur temps pour se souhaiter selon la formule consacrée " tarbah (succès), Alallah Mimouna, Ambarka mas'uda ", boire un peu de mahya et en route vers la maison d'amis, ils s'arrêtent chez le rabbin, le hazan, et leurs parents, leurs amis , leurs voisins et dans cet ordre.

Le point de ralliement c'est la table, parée d'une nappe blanche, ornée de fleurs et d'épis de blé et offrant les mets symboliques: lait, beurre, farine, oeufs, miel, fruits, noisettes, gâteaux , bonbons, 5 dattes, du vin et les fameuses muffaleta mangées chaudes avec du beurre et du miel ajoutés au centre et roulées comme des crêpes. D'autres plats, tous , à base de laitage, sont compris dans le menu traditionnel, préparé par des femmes en caftans brodés.

la coutume veut que l'on invite des couples fiancés à dîner chez les parents de la fiancée où on servira de la muffaleta et du poisson grillé . ensuite tout le monde sort dans la rue et les célibataires vont se rencontrer sous les yeux attentifs des parents.

Tôt le jour de la Mimouna, des familles vont à la mer, les gens se lancent de l'eau sur le visage et entrent pieds nus dans l'eau, pour rejouer la scène miraculeuse de la traversée de la Mer Rouge qui historiquement, eut lieu le dernier jour de Pessah. Ceux qui vivent loin de la côte, vont vers des puits, des rivières. Ensuite ils participent aux pique nique dans des parcs, chantant et dansant.

Récemment en Israël, des politiciens peu scrupuleux ont exploité ces rassemblements de masse pour des besoins purement politiques: ils traversent le pays de part en part, sautant en hélicoptère de mimouna en mimouna, livrant des discours politiques et suite à cette conduite honteuse, la quiétude, le pacifisme qui avaient caractérisé la mimouna ont cédé la place à de stériles et haïssables guerres des mots.

Il est difficile de retrouver l'origine de la pratique de la mimouna, le nom lui même Mimouna est interprété de différentes façons: Mimouna viendrait de Maimon, le père de Maimonide qui vivait à Fes au Maroc, (où dit on la mimouna aurait eu son origine) et serait mort ce jour là.

Le nom viendrait 'de l'hébreu/araméen mammon qui signifie richesse ou prospérité ;cela sous entend que la productivité d'un individu, la richesse personnelle et nationale sont déterminées le jour de la mimouna.

Il contient le mot hébreu emunah ou foi, impliquant que la rédemption arrivera au mois de nissan, tout comme la libération de l'esclavage est arrivée au cours du même mois.

Ecrit par Janine <janine@sefarad.org>

Publié dans Tribune Libre

Commenter cet article

joel 16/04/2009 22:55

Dommage que les traditions se perdent en Galout !

Aschkel 15/04/2009 23:19

Merci JeanineMais là tu vois avec tout ce que j'ai mangé en une semaine, j'ai l'obligation de faire un break, direction la diète