Ingérence iranienne dans les affaires azerbaïdjanaise

Publié le par JSS

L'Iran a rappelé pour consultation son ambassadeur en Azerbaïdjan à la suite d'une visite du président israélien Shimon Peres à Bakou. L'ambassadeur a été rappelé à la suite de la visite de Shimon Peres en Azerbaïdjan, le 28 juin, et de "menaces" que l'ambassadeur d'Israël à Bakou a formulées à l'encontre de l'Iran, écrit Isna sans autre précision.

Pendant cette visite officielle Shimon Pérès était accompagné d’une délégation de 60 hommes d’affaires. La compagnie Housing & Construction a par ailleurs annoncé avoir signé un contrat de 300 millions de dollars portant sur la construction d’infrastructures routières dans le pays.

De plus, Israël a récemment signé des contrats de vente d’armes avec l’Azerbaïdjan. L’Etat juif entretient des liens étroits dans le domaine économique et militaire avec le Kazakhstan. Le ministère israélien de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi, estime que le potentiel commercial entre Israël et ses deux partenaires asiatiques est particulièrement important. Sur toute l’année 2008, les exportations israéliennes ont totalisé 129 millions de dollars vers l’Azerbaïdjan (+57%) et 159 millions de dollars vers le Kazakhstan (+60%).

L'objectif de ces visites était de "renforcer les liens stratégiques, politiques et économiques" avec les deux républiques à prédominance musulmane, qui "sont au carrefour de la Russie, de la Chine et de l'Iran", a déclaré la Présidence de l'Etat dans un communiqué.

Ce pays est d'autant plus important, qu'il touche directement l'Iran.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chaibane 02/07/2009 00:11

 L'Iran s'est vu pousser des ailes depuis que les Etats-Unis ont choisi l'apaisement dans leur relation avec Téhéran. Les Ayatollahs ont confondu sagesse avec faiblesse. L'Iran est sur le seuil de franchir la ligne rouge. Il paraît que Washington réfléchi, en ce moment même à l'Option atomique pour en finir une fois pour toute avec la racaille khomeiniste. Nathan Mostafa Chaibane