Une prof menteuse expulsée d'Israel

Publié le par JSS

Voilà l’histoire d’Elodie.

Je ne connais rien d’elle. Je ne la connait même pas. Je viens juste de tomber sur son histoire. C’est plutôt mal écrit (surtout pour une prof), avec des fautes partout et des problèmes de ponctuation à n’en pas finir… Mais cela montre la mesquinerie de ces français qui se disent “solidaires” des palestiniens. Ils mentent. Ils obtiennent des visas qu’ils auraient obtenus en racontant la vérité. Mais leurs mensonges les rattrapent. Ils accusent alors le Mossad et leurs taupes d’avoir obtenus des informations de manière étrange. Comme si le Mossad n’avait à gérer que les cas des ces excentriques qui se croient sauveur du monde alors que le terrorisme palestinien ne cesse de faire appel aux étrangers entrant dans les Territoires Disputés pour aider la “cause”.

Quoi qu’il en soit. Voilà l’histoire d’Elodie. Je ne peux souhaiter qu’une chose: si elle est bien devenue prof pour demandeur d’asile en France (comme elle le déclare), j’espère pour eux qu’ils n’ont pas d’examens de grammaire à passer pou obtenir un visa français.

 

Je suis partie le 12 août. Je suis arrivée à Tel-Aviv le 13… et ça m’a porté la poisse !
Mon mensonge avait marché comme sur des roulettes, j’avais obtenu mon visa en à peine 45 mn (un miracle pour moi qui avait dû l’attendre 10 heures à Allenby en juin dernier !!!) mais la minette qui a fait les dernières vérif était une chieuse qui n’a pas aimé mon passeport tout neuf…
J’ai expliqué que c’était le nouveau passeport biométrique avec lequel je voulais aller aux Etats-Unis pour un prochain voyage, mais ça ne l’a pas convaincue. A cours de questions, elle est allée faire une vérification sur leurs satanés ordinateurs… et là, ils ont retrouvé la trace de mon passage en juin… à partir de là, tout s’est déglinguer… j’ai quand même essayer de sauver ce qui pouvait encore l’être, je leur ai tenu tête longtemps, mais ça n’aura servi qu’à m’attirer plus d’ennuis. Je me suis fait gaulée avec mon numéro de portable français, (pas le portable lui même, sur lequel j’avais bien sûr tout effacés, non. Le numéro…) avec lequel ils ont retrouvé la trace d’appels que j’avais passé à Ramallah (un truc très louche, d’ailleurs, je me demande si je me suis pas fait avoir par une “taupe”, c’est très bizarre…)… après, j’ai eu droit à la totale : photo, prise d’empreintes, “visa denied” sur le passeport, et interdiction de séjour pour 5 ans.

LIRE L'ARTICLE COMPLET SUR JSSNews (lien direct)

Commenter cet article