Kouchner s'aligne sur la Chine et la Russie pour l'Iran

Publié le par JSS

Les négociateurs réunis aujourd'hui à Genève pour parler du dossier nucléaire iranien n'aborderont pas le sujet des sanctions, a déclaré le ministre des affaires étrangères français, Bernard Kouchner, à la radio russe Echo de Moscou. Les six grandes puissances chargées du nucléaire iranien et Téhéran se retrouvent pour relancer des entretiens au point mort depuis quatorze mois, dans un contexte tendu après la révélation la semaine dernière de l'existence d'un second site d'enrichissement d'uranium en Iran.

"Je ne suis pas un fanatique des sanctions qui frappent le peuple. Parfois c'est utile, mais on n'en parle pas pour le moment, à Genève ils n'en parlent pas pour le moment", avance Kouchner. Il souligne que les chancelleries occidentales en ont parlé entre elles avant la réunion. "Pour le moment nous parlons, nous poursuivons le dialogue" dans l'espoir d'un succès, a-t-il ajouté.

Le ministre français se trouve à Moscou avec son homologue de la défense, Hervé Morin, pour participer à un conseil de coopération franco-russe sur la sécurité. Les deux ministres doivent également rencontrer dans la journée le président Dmitri Medvedev.

Publié dans France

Commenter cet article

Gally 01/10/2009 17:23


Bah son surnom, c'est bien koukouch panier depuis un certain temps, non ?


Bellar 01/10/2009 12:53


C'est la Ronde des baisseurs de froc !  Les planches pourries de ce gouvernement et de l'Europe donnent envie de gerber !


01/10/2009 10:16


l'axe du Nouvel Ordre Mondial , de Seatle à Vladivostok, en formation ?
Pauvre Israel!


01/10/2009 10:10


couilles molles!! ou est Sarkozy?