Quelques infos concernant Gilad Shalit

Publié le par JSS

http://gilad18.info/i/Gilad_shalit3.jpgLe père de Gilad Shalit, soldat franco-israélien détenu par le Hamas à Gaza, a quitté Israël lundi pour les Etats-Unis où il doit rencontrer des hauts responsables de l'administration américaine.

"Noam s'est rendu aujourd'hui aux Etats-Unis pour rencontrer les plus proches conseillers de Barak Obama ainsi que des membres du Congrès pour plaider la cause de notre fils Gilad", a indiqué Aviva Shalit, la mère du soldat.

Le caporal Gilad Shalit, un Franco-Israélien âgé de 22 ans, a été enlevé le 25 juin 2006 lors d'une opération de routine mené sur le côté israélien de la frontière avec Gaza. Un  commando islamiste intégriste palestinien l'a ensuite kidnappé en lui faisant traversé la frontière à travers un des nombreux tunnels qui traverse Gaza.

Cette attaque a été revendiquée par trois groupes armés, dont les brigades Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

Des négociations entre le Hamas et Israël par l'entremise de l'Egypte en vue de la libération du jeune soldat se sont heurtées à une impasse. Bien que "très volontaire" pour l'instant dans cette affaire, le gouvernement de Netanyahu se voit ocompliqué la tâche par plusieurs membres de la knesset qui refusent qu'un échange de type "1 pour 1000" (1 homme israélien relaché par les palestiniens contre 1000 palestiniens relaches par Israel) n'incite les mouvement terroriste à augmenter leurs tentatives d'enlêvement. Ainsi plusieurs dirigeants de sa coalition se sont ouvertement opposés à un échange de Gilad Shalit contre des centaines de Palestiniens, dont beaucoup détenus pour avoir du sang sur les mains... Des détenus particulièrement apprécié par le Hamas !

"Notre coeur est avec Gilad et tous les autres en captivité. Notre devoir est de faire tout notre possible pour les ramener à la maison, et le plus tôt sera le mieux", a de son côté déclaré le ministre israélien de la Défense Ehud Barak. Il a tenu ces propos alors qu'Israël s'apprêtait à commémorer à partir de lundi soir le Jour de ses soldats tombés durant ses diverses guerres.

Commenter cet article