Nouvelle polémique stérile des musulmans des Jérusalem

Publié le par JSS

Des terroristes affiliés au Mouvement islamique dénoncent le projet de reconstruction d'un poste de police sur la place du mur Occidental. Ils jugent qu'il s'agit d'une atteinte à la mosquée al-Aksa qui se trouve à proximité.

La police affirme pourtant que le poste sera reconstruit à l'endroit même où se trouvait le précédent pendant plus de trois décennies.

La structure originale, située à côté de l'entrée des tunnels du mur Occidental et près des escaliers qui mènent à l'esplanade, a été détruite il y a plusieurs années à cause de son état de délabrement avancé, d'après Shmuel Ben-Ruby, le porte-parole de la police de Jérusalem.

Il reste aux plans de reconstruction d'être approuvés par le comité adéquat du ministère de l'Intérieur.

La fondation Aksa, affiliée à la branche la plus radicale du mouvement islamique, a publié une déclaration la semaine dernière condamnant le projet "ciblant la mosquée al-Aksa" de Jérusalem.

D'après la fondation, ce poste de police "resserrera le siège [israélien]" autour de la mosquée et renforcera la présence de "l'occupation des forces israéliennes" autour de la mosquée.

Ben-Ruby a répliqué que le nouveau poste de police ne représentait aucun danger pour la mosquée.

Commenter cet article