Les "sionistes" et le "Grand Satan" accusé de troubler l'Iran

Publié le par JSS

http://www.francesoir.fr/uploads/articles/11b65c17d05bc82be5626e55ca5796f7.jpgDécidément, l'Ayatolland d'Iran dit vraiment n'importe quoi!

Après l'attentat meurtrier contre une mosquée dans le sud-est de l'Iran, Téhéran accuse les États-Unis et Israël de chercher à semer la zizanie à ses frontières, qui abritent d'importantes minorités ethniques. Pour leur part, ceux qui revendiquent l'attentat ne veulent pas se laisser voler la victoire!

L'attentat survenu jeudi soir à Zahedan, au sud-est de l'Iran, contient tous les ingrédients du scénario catastrophe : celui d'un débordement de l'instabilité pakistanaise sur le territoire iranien et d'un renforcement des tensions régionales entre chiites et sunnites.

Pour l'heure, les autorités iraniennes se sont empressées de pointer du doigt l'Amérique et Israël, en les accusant de soutenir des éléments extrémistes. «Le Grand Satan et le cancer sioniste sont, sans aucun doute, impliquées dans cet incident», a déclaré l'ayatollah Ahmad Khatami, lors du grand sermon de la prière du vendredi.

Zahedan, située près de la frontière avec le Pakistan, est le chef-lieu de la province iranienne du Sistan-Baloutchistan. Elle abrite une importante communauté sunnite, dans un pays à majorité chiite. L'attaque, revendiquée par des nationalistes sunites balouch, a fait plus de 20 morts et au moins 80 blessés selon un bilan quasi-définitif. Elle s'est produite à 19h45, à la mosquée Amir al-Momenin, le second lieu de culte chiite de la ville. Les nombreux fidèles qui y étaient rassemblés étaient venus participer à la cérémonie religieuse marquant l'anniversaire de la mort de Fatima Zahra, fille du prophète Mahomet et épouse d'Ali, premier imam chiite.

D'après le gouverneur de la province, Ali Mohammad Azad, cité par la radio-télévision iranienne, le groupe qui a posé la bombe «comptait tirer profit de la situation trouble en Afghanistan et au Pakistan, au moment où notre pays s'achemine vers l'élection présidentielle». Il s'agit, dit-il d'un projet fomenté par des «bandits et des terroristes», dont certains ont été arrêtés «alors qu'ils voulaient fuir Zahedan».

Mais alors, s'ils ont déjà étés interpelés, pourquoi l'Iran accuse Israël ? Ce doit être juste comme ca... Comme Dieudo accuse les sionistes pour tout et rien!


http://cache.virtualtourist.com/1716491-iran_esfahan_teehran_afghanistan_persepolis-Iran.gifQuoi qu'il en soit, ce n'est pas la première fois que Téhéran accuse «l'arrogance mondiale» - un terme généralement utilisé pour désigner l'Amérique et Israël - de chercher à semer la zizanie à ses frontières, qui abritent d'importantes minorités ethniques. Il y a deux semaines, le guide suprême a ouvertement reproché aux États-Unis de «former des terroristes» au Kurdistan irakien frontalier pour lutter contre l'Iran, en faisant allusion aux combattants du groupe séparatiste kurde Pejak.

Ces déclarations pourraient remettre en cause le fragile processus de rapprochement entre Téhéran et Washington, amorcé par le grand naïf de président américain: Barack Obama.

Mais d'après les spécialistes du Baloutchistan, une région tribale à cheval entre l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan, la violence qui prévaut au sud-est de l'Iran est avant tout liée à une multitude d'autres problèmes locaux, qui n'ont pas besoin d'un appui extérieur pour s'enflammer. Le Baloutchistan iranien est, en effet, le théâtre régulier d'affrontements entre policiers iraniens et trafiquants de drogue. En février 2007, un attentat revendiqué par Jundollah, une organisation insurgée qui dit lutter pour les droits de la minorité sunnite iranienne, causa également, à Zahedan, la mort de 18 gardiens de la révolution.

Coïncidence ou signal donné par ces derniers, l'attentat de Zahedan survient une semaine après une rencontre à Téhéran entre les chefs d'État iranien, pakistanais et afghan. Le sommet avait pour objectif principal, hormis la lutte contre le trafic de drogue, d'éradiquer la menace terroriste.

Publié dans Ayatolland d'Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tietie007 31/05/2009 08:43

Je ne vois pas trop l'intérêt de l'Iran de se rendre régulièrement ridicule par le biais de son loufoque porte-voix, Aminehjad.