Le père Noël célèbre le judaïsme et l'Islam à Haïfa, en Israël

Publié le par JSS

Il ne s’agit pas d’une nouvelle religion syncréthique, mais d’un festival unique en son genre qui, à Haïfa, troisième ville d’Israël, célèbre en même temps trois fêtes religieuses juive, chrétienne et musulmane. Hanoukah, Noël et Aïd el-Adha sont au cœur de « Hag HaHagim », la Fête des Fêtes qui a lieu tous les samedis du mois de décembre, soit du 5 au 26 décembre en 2009. Populaire, le festival « Hag Hahagim » créé en 1993, l’année des Accords d’Oslo, offre aussi une mise en scène artistique que l’on découvre le long des « chemins des arts ». Entre barbapapa, Père Noël et œuvres d’art, quelques dizaines de milliers de visiteurs juifs et arabes confondus venant de tout le pays déambulent dans les ruelles du quartier de Wadi Nisnas.
Une musulmane portant hijab promène ses deux jeunes enfants coiffés, eux, d’un bonnet de Père Noël. Peu importe le symbole chrétien, « c’est pour le fun que l’on vient ! », souligne Samira à Jérusalem & Religions. Shoshana, juive de Haïfa, est aussi de cet avis. « Et puis ça renforce la coexistence à Haïfa, qui est déjà très bonne », ajoute-t-elle. Nicolas, un Arabe chrétien, tient un stand qui propose le Nouveau Testament ou des livres sur Jésus. Les ouvrages sont tous gratuits. Pour Nicolas, sympathique quinquagénaire mais néanmoins prosélyte, le festival rapproche les gens à l’instar de ce qui se passera lorsque le Messie viendra …

LIRE L'ARTICLE INTEGRAL DIRECTEMENT SUR JSSNEWS.COM

Commenter cet article