La vidéo de Gilad est entre les mains de ses parents

Publié le par JSS

À 11h30 le médiateur allemand obtient à la frontière de Gaza la cassette vidéo contenant la longue minute de Guilad. La bande restera dans la garde du médiateur.Il vérifia le contenu de la bande vidéo la preuve qu’elle a été enregistrée ces dernières semaines.
A 13h00, la bande vidéo est remise au Premier Ministre Netanayou et une copie par hélicoptère à la famille Shalit.
Après l’observation de la bande vidéo, Jérusalem devra décider une politique sur la publication de cette vidéo, s’il faut la  montrer un public large ou ciblé. On s’accordera sur les voeux de la famille Shalit en la matière. On tiendra compte evidemment des négociations en cours sans mettre de pression supplémentaire.
Le Cabinet du Premier Ministre a souligné que l’échange est seulement une étape censée conforter une confiance dans la poursuite des négociations. Des pourparlers indirects intensifs continuent apparemment par voie des médiateurs allemands et égyptiens pour faire une évaluation officielle de la liste de prisonniers exigés par le Hamas en échange de Guilad Shalit.
La ville de Mitzpe Hila, la ville natale de Guilad Shalit, a avec impatience prévu la sortie de la bande vidéo. Amir Gur Lavi, un résidant de la ville et un membre actif de la campagne pour la libération de Guilad, a dit à Ynet que la joie de recevoir un signe de vie est retenue parce que, selon lui, c’est “juste une vidéo” et pas la sortie de Guilad. 

“Bien sûr, il y a une grande excitation. C’est la preuve de ce que nous avons espéré et nous avons attendus pendant une longue période de temps, une preuve que Guilad est en effet vivant. Nous sommes certainement heureux qu’en tout cas, malgré le refus continu du Hamas, les médiateurs ont avec succès agi et ont garanti ce signe de vie".

Selon une source du Hamas, la vidéo, aurait été tournée il y a environ quinze jours à Gaza. Dans cette vidéo, Gilad Shalit porte des vêtements civils. Selon les dernieres informations, cette cassette montre clairement que gilad est en bonne santé, sa barbe est rasée, ses cheveux sont coupés et coiffés et il ne montre aucun signe de blessure. Il tient à la main une coupure de journal datée du 14 septembre 2009. Il ne parle pas à partir d’un texte ecrit, mais librement. En outre, l’enregistrement est plus long que prévu, il dure environ deux minutes et quarante secondes.

Tout ou une partie de la cassette devrait être rendu public et visible sur Arutz 10 (nana10.co.il) ce vendredi 2 octobre, ou samedi 3 octobre 2009.

Par ailleurs, l’émission Sept à Huit, sur TF1, diffusera dimanche 4 octobre 2009, un reportage d’une vingtaine de minutes sur Gilad Shalit.

Voir le direct sur : http://10tv.nana10.co.il/

Repris du site Soutien Français à Guilad Shalit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yéhoudi 03/10/2009 11:00


voilà une des "élargies" par l' Administration Israélienne

et son mari a coté, ravi et heureux de tenir "son" gosse qu'elle a réussi a faire en plus de trois ans de séparation...

de toutes façons il SAIT qu'il a intérêt a jouer le jeu s'il ne veut pas finir découpé en morceaux







Yéhoudi 03/10/2009 10:42


"Il tient à la main une coupure de journal datée du 14 septembre 2009.



et alors ????

ceçi est loin d' etre une preuve !!

tu peux aujourd'hui imprimer un faux-vrai  journal en quelques heures

une preuve indubitable  eut été a ses cotés la présence d' un observateur impartial d'une organisation internationale

attendons donc de voir.

et pendant ce temps les familles des  femmes libérées par Israel font la fete, les demandes en mariage se bousculent pour les célibataires, les mariées ont contribué hier nuit a l' effort de
surpopulation gazaouie

quand est ce que  que cette tanière va etre rasée et ses  habitants transférés chez leurs parents ..quand ??


andrew 02/10/2009 19:54



LA VIDEO A DISPARUE ?



andrew 02/10/2009 16:40



il est IMPOSSIBLE que ces enc....
le tue ,a present !
ca ferait grosse tache internationale !



JSS 02/10/2009 17:20


Avec le Hamas, rien est impossible... La mort, encore moins !