Quels sont les sites iraniens que le monde devrait bombarder ?

Publié le par JSS

Parce que la guerre approche; que le monde montre son mécontentement face à l'Iran, que se pays nargue de plus en plus maladroitement l'occident et parce qu'en bombardant l'Iran il faut éviter le plus possible de pertes civiles, voilà la liste précise des sites à bombarder. Cette liste est non-exhaustives mais montre toutefois l'ampleur du travail qui ne pourra pas se faire par une seule nation.


- L'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz (centre de l'Iran), dont l'existence a été révélée en 2002, est sans doute la plus connue des installations nucléaires iraniennes. Ce centre, qui est sous la surveillance des inspecteurs de l'AIEA, compte à l'heure actuelle plus de 8.000 centrifugeuses, dont quelque 4.600 en activité. Les installations souterraines de Natanz peuvent contenir 50.000 centrifugeuses.

- L'usine d'enrichissement de Qom (centre de l'Iran), actuellement en construction et dont l'existence a été révélée par l'Iran à l'AIEA le 21 septembre, se trouve entre Téhéran et Qom, à 100 km de la capitale. Selon des informations de presse, elle est enterrée sous une montagne et peut contenir 3.000 centrifugeuses. L'Iran a annoncé qu'il fixera en accord avec l'AIEA une date pour permettre l'inspection du site qui sera sous la supervision de l'Agence nucléaire.

- L'usine de conversion d'Ispahan (centre de l'Iran), testée industriellement en 2004, permet de transformer du "yellowcake" (poudre de minerai d'uranium concentré extrait des mines du désert iranien) en tétrafluorure puis en hexafluorure d'uranium (UF4 et UF6). Ces gaz doivent ensuite être introduits dans des centrifugeuses pour produire de l'uranium enrichi. Ce site est régulièrement contrôlé par l'AIEA.

- L'usine de fabrication de combustible nucléaire d'Ispahan, inaugurée en avril 2009, a une capacité de production de 10 tonnes de combustible nucléaire par an. L'uranium enrichi est utilisé dans cette usine pour fabriquer du combustible nucléaire destiné aux réacteurs nucléaires.

- La construction du réacteur à eau lourde d'Arak (ouest de l'Iran) est quasiment achevée. Ce réacteur est officiellement destiné à produire du plutonium à des fins de recherche médicale. Des experts de l'AIEA ont été autorisés en août dernier à visiter le site qui compte aussi une usine de production d'eau lourde.

- La construction de la centrale nucléaire de Bouchehr (sud de l'Iran) est dans sa phase finale. Elle doit en principe entrer en fonction dans les prochains mois, mais son lancement a été retardé à plusieurs reprises. Moscou a signé en 1995 un accord d'un montant d'un milliard de dollars pour achever cette centrale, que les Allemands avaient commencé à construire avant la révolution islamique de 1979. Mais en 1992, l'Allemagne avait refusé de reprendre les travaux, sous la pression des Etats-Unis, en invoquant les risques de prolifération de technologie nucléaire sensible. Le site est l'objet de contrôles de l'AIEA.

- Le centre de recherche nucléaire de Téhéran compte un réacteur de recherche de 5 mégawatts fourni avant la révolution islamique par les Américains, qui est l'objet d'une surveillance étroite de l'AIEA.

- La mine d'uranium de Saghand (centre de l'Iran), avec des réserves estimées entre 3.000 à 5.000 tonnes d'oxyde d'uranium, permet à l'Iran de fabriquer du "yellowcake" utilisé ensuite dans l'usine de conversion d'Ispahan.

Publié dans Ayatolland d'Iran

Commenter cet article

Yéhoudi 27/09/2009 14:05


ouais!!

t'as surement raison

un brouteur de gazon maudit!!


joel 27/09/2009 13:52


Comm N° 25 ,
j'ai comme  un doute !
Es tu sur que ce n'est pas un agneau vivant dans un sex-shop  ? ?
J' ai ouie dire que les gagneuses de Clichy avaient de la route , qu'il y avaient parmis elles des brebis galeuses ...
Alors , un agneau ..


joel 27/09/2009 13:46


  


Yéhoudi 27/09/2009 13:43






 26 / 09 / 2009 - 15:36



 تاريخ الإضافة :



















Yéhoudi 27/09/2009 13:42


Départ ce matin du Marathon  Gennevilliers-Barbès!!

le gagnant aura droit a un agneau vivant pour l' Aid et le perdant un ticket pour le sex-shop du Bd de Clichy