La Suisse humiliée. La Suisse souillée. Mais la Suisse aime cela !

Publié le par JSS

Lors de mon temps libre, une chose que j'adore faire est de... Rester connecté à l'actualité à travers les journaux télévisés. Qu'ils soient français, belges, suisses, canadiens, américains ou israéliens, j'ai la chance de pouvoir suivre l'actu mondiale selonn des tonnes de points de vues différents.
C'est ainsi que le journal de la RTBF à surtout parlé de l'ONU sous l'angle de l'amitié retrouvée entre la Belgique et la République du Congo... Bon, c'est dans le sang d'un pays colonisateur donc, aucun soucis...
Par contre, ce qui m'a vraiment choqué, c'est le journal de la Télévision Suisse Romande. Dans son édition d'hier soir, la TSR était visiblement très heureuse de la "gentillesse" du dictateur lybien, Mouamar Khadafi.
Après un lancement de sujet ou le présentateur, avec un air benêt, se félicite du fait que son président à réussi à serrer la main à Khadafi, le Président de la Confédération est apparue en direct depuis New-York pour une interview de 5 bonnes minutes.
Lors de cette interview, le Président Suisse à lécher des bottes comme on le voit très rarement. Les propos exact, je les ais oubliés. Mais en substance on avait le droit à:
"Nous sommes tellement heureux que Monsieur Khadafi ait eut la bonté de nous accorder un entretien de 40 minutes ! Vous rendez-vous compte ? 40 minutes, c'est énorme ! Khadafi est un grand président et nous lui sommes vraiment reconnaissant d'avoir donné autant d'attention à notre nation".

La Suisse aurait-elle oubliée les dernières déclarations du dictateur ? Au cas ou, les voici: "il faudrait atomiser la Suisse"... Ah ouais... C'est ainsi comment on peut comprendre que la Suisse est tellement complaisante avec l'Iran ou même avec le Venezuela ! Plus elle se fait insulté, plus elle s'abaisse et lèche des culs ! Excusez l'expression mais cela est effrayant à mes yeux. Une nation, au coeur de l'Europe, si proche de certains dictateurs qui nient l'histoire et qui appellent à la destruction d'une nation qui fait partie de l'Organisation des Nations Unies... Cela est révulsant!

Comment le peuple de Suisse peut-il accepter d'être souillé de pareille manière ? Comment peut-il se laisser faire ? Je pense qu'il ne ferait aucun mal aux Suisses de se révolter contre la politique internationale menée par leurs dirigeants!

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le passant ordinaire 26/09/2009 09:00



Au lieu de vous moquer des faiblesses
des  ministres Suisses vous feriez mieux de balayer très sérieusement devant votre porte.


Croyez-vous que les fanfaronnades de l’actuel locataire de l’Elysée passent inaperçues.
 Jamais, au grand jamais la France n’a été déshonorée par un président comme elle l’est actuellement. 
Inutile de vous rappeler les turpitudes de ce petit monsieur depuis son intronisation.


 Pour votre gouverne sachez que la Suisse
n’est nullement complaisante avec l’Iran. Depuis la chute du Shah elle représente les intérêts américains dans ce pays.


Nos relations diplomatiques sont bien meilleures avec les USA qu’avec la
France.  La preuve votre Rafale a été éliminé des évaluations pour le remplacement de 30 Tigers. Pourquoi ? Posez donc la question au nabot et à
son laquais Woerth.


Les deux Suisses retenus prisonniers en Lybie ne sont pas des espions mais font partie des
éléments découlant du fils de Kadhafi le sinistre Hannibal dont les photos prises par la police judiciaire genevoise ont fait le tour du monde, une véritable tête de criminel.


En outre, la Suisse détient sur son territoire une raffinerie de pétrole, 4 énormes
réservoirs de benzine et une multitude de stations services appartenant à la société Tamoil propriété de Kadhafi.  Une allumette est si vite perdue,
non ?


 


 



Ha. 25/09/2009 16:04


Le peuple suisse tente de donner son avis, mais quand on sait que ce président (titre honorifique) va contre la justice genevoise lorsqu'il agit comme ça, on ne s'étonne plus de rien. Il avait
promis le retour des otages avant le 1er septembre sous peine de démissionner. "Au moins on a leurs valises" Belle réjouissance monsieur Merz, mais loin de tenir sa parole, il reste et lèche tout
ce qu'il peut... et se fait lyncher par les journaux (à défaut de la tv).

Le seul point "positif" à tout ça, est le fait que le peuple suisse ouvre les yeux sur certains pays et leurs manières ...