Sarkozy répondra au dictateur iranien ce soir à la TV française

Publié le par JSS

Le ton monte entre la France et l'Iran. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré hier dans une interview pour France 2 que «le peuple français méritait mieux que ses dirigeants actuels». Et le président français n'a visiblement pas l'intention d'en rester là. Il va intervenir ce soir sur TF1 et France 2. Selon le quotidien Libération, les délégations des 27 de l'Union européenne (UE) pourraient quitter la salle de l'Assemblée générale de l'ONU

pendant le discours du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, aujourd'hui, en cas de "provocation" de celui-ci.

En attendant, l'ambiance est glaciale à New-York ou est attendue à l'Assemblée générale où des chefs d'Etat controversés doivent prendre la parole ce mercredi...

Vont-ils jouer la carte de la provocation? C’est la question qui brûle les lèvres des pays occidentaux. Mouammar Khadafi et Mahmoud Ahmadinejad figurent dans la liste des chefs d’Etat qui doivent prononcer un discours à l’occasion de l’ouverture de la 64e Assemblée générale de l’Onu. Et les observateurs attendent impatiemment de connaître le contenu de leur intervention. 
Les deux chefs d’Etat sont coutumiers des provocations. Pas plus tard que cet été, c’est en héros que le libyen Moummar Kadhafi a accueilli l’homme condamné pour l’attentat de Lockerbie, perpétré en 1988. C'est la première fois que le «Roi des Rois Traditionnels d'Afrique» assiste à l'Assemblée générale depuis 1969 et son arrivée au pouvoir. Sa présence est d’autant plus importante que son pays préside cette année l’Assemblée. Conséquence: Il s’exprimera tout de suite après le Président américain, et avant Nicolas Sarkozy.
Impossible donc pour Barack Obama d’éviter la rencontre avec son homologue lybien. Le président américain a en revanche tout fait pour éviter Mahmoud Ahmadinejad. Un véritable casse-tête pour les services de sécurité qui dû tout organiser afin que les deux hommes ne se croisent jamais.
Le président iranien bénéficiera lui aussi d’une tribune à l’Onu. Et un coup d’éclat n’est pas impossible. Israël et les Etats-Unis ont pour leur part préféré ne pas assister à son discours. L'Etat hébreu s’est par ailleurs lancé une campagne diplomatique pour convaincre les pays de boycotter ce discours.

 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

andrew 23/09/2009 17:34



y a pas essayer de convaincre de boycoter
ces moricaux !



Arik 23/09/2009 11:48


vas voir ailleurs avec ta propagande a deux balles


Yehoudi 23/09/2009 10:35


quelques bombes bien assénées ramèneront surement ces caricatures de chefs d' états a plus d'humilité

ces cons d' occidentaux n'ont pas compris que composer avec ces voyous n' attirait que des zemmerdes

regardez avec l' Amérique

on lui a dit NON our sa tente,ses chameaux etc ... et il a fermé sa gueule ..

ces ....originaires de régions désertiques il faut savoir leur parler....dans le langage qu'ils comprennent le mieux... un grand coup de pied avec des rangers dans la gueule