Ehud Barak: "Nous sommes fort et n'avons donc peur de personne"

Publié le par JSS

Ehud Barak, le ministre israélien de la Défense n'a donc peur de rien. C'est ce qui ressort de ses derniers commentaires recueillis par la presse internationale. Alors que, d'habitude, les leaders israéliens agitent la menace iranienne comme la plus dangereuse à la survie d'IsraËl, Barak montre ici un changement radical de stratégie. En gros: "nous ne sommes pas des victimes. Nous sommes fort et puissant. SI on veut détruire l'Iran on le peut. L'Iran ne pourra jamais rien contre nous". Est-ce de la simple communication ou une menace à peine voilée ? Pour l'heure, personne ne le sait. En attendant, voilà ses mots exacts:
"L'Iran ne constitue pas une menace pour l'existence d'Israël. Israël est fort et je ne vois personne capable de représenter une menace pour notre existence. Toutefois je pense que l'Iran constitue un défi pour Israël et le reste du monde".


Dans l'édition du Yédiot Aharonot de ce matin, l'éditorialiste considère que les commentaires de Barak sont liés au fait que les Etats-Unis excluent pour le moment une intervention militaire contre Téhéran, soupçonné de chercher à se doter de l'arme nucléaire. "C'est le moment de la diplomatie et du durcissement des sanctions. Le mieux serait de faire les deux parallèlement". Selon lui, "la Corée du nord viole de façon flagrante le Traité de non-prolifération nucléaire et développe des missiles qui peuvent atteindre l'Europe et l'Amérique. J'ai dit à l'administration américaine au plus haut niveau que les Iraniens regardent de très près ce qui se passe avec la Corée du Nord. Si vous ne réglez pas ce problème, ils (les Iraniens) en tireront des conclusions".

Commenter cet article