Conversation franche sur l'Iran entre Sarkozy et Obama

Publié le par JSS

Attaquera ? Attaquera pas ? Attaquera quand ? Et comment ? Voilà des questions qui circulent depuis 2 ans à l'Elysée et dans les états majors du monde entier. Faut-il attaquer l'Iran ? En tout cas, c'est également le sujet principal de la conversation téléphonique entre les présidents français et américain.
Un communiqué de la Maison Blanche qualifie de "productive" la conversation entre les deux hommes, qui a porté sur un "ordre du jour stratégique partagé" et qui a permis de "faire ressortir un large consensus sur les questions importantes". Selon un communiqué de l'Elysée cette fois-ci, l'entretien a  duré 30 minutes et s'est concentré "sur la préparation du prochain sommet du G20 à Pittsburgh et sur l'Iran".
Selon la Maison Blanche, des représentants américains, français, britanniques, russes, chinois et allemands rencontreront les négociateurs iraniens en Turquie le 1er octobre prochain. L'administration Obama souhaite former "un front uni" avec d'autres puissances lors des prochains pourparlers pour forcer l'Iran à renoncer à son programme nucléaire. Washington accuse Téhéran de développer des armes nucléaires.
La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Rodham Clinton, a déclaréque le problème nucléaire iranien "ne doit pas être ignoré" lors des prochains pourparlers entre les six puissances et l'Iran. Téhéran a pour sa part souligné la volonté de ne discuter que de "la coopération internationale et de la résolution des problèmes économiques et sécuritaires mondiaux".
L'heure approche... Tic-tac-tic-tac...

Publié dans Ayatolland d'Iran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yehoudi 16/09/2009 14:16

Chèvre noire du Mali broutant la pelouse....



 16 / 09 / 2009 - 11:34

 تاريخ الإضافة :








Yehoudi 16/09/2009 12:53


Le  Obama  dit à  Natanyahou: Frère, il faut aujourd'huiQue tu fasses un coup de maître.Tire-moi ces marrons. Si Dieu m'avait fait naîtrePropre à tirer marrons du feu,Certes marrons verraient beau jeu.Aussitôt fait que dit : Raton avec sa patte,D'une manière délicate,Ecarte un peu la cendre, et retire les doigts,Puis les reporte à plusieurs fois ;Tire un marron, puis deux, et puis trois en escroque.Et cependant Bertrand les croque.Une servante vient : adieu mes gens. RatonN'était pas content, ce dit-on.Aussi ne le sont pas la plupart de ces PrincesQui, flattés d'un pareil emploi,Vont s'échauder en des ProvincesPour le profit de quelque Roi.

andrew 16/09/2009 12:02

TAC TIQUE , TAC TIQUE ....