Ahmadinejad reçoit l'ambassadeur du "petit Satan"

Publié le par JSS

Au pays des mollahs, tout finit par arriver ! Après cinq longs mois d’attente, le nouvel ambassadeur britannique en Iran vient de présenter ses lettres de créances à Mahmoud Ahmadinejad, le président de la République islamique.

« Nous regardons vers l’avenir, a déclaré ce dernier en recevant Simon Gass. Nous espérons que le gouvernement britannique a tiré les leçons et corrigera son comportement passé », a ajouté Ahmadinejad.

Déjà passablement mauvaises, les relations entre Téhéran et Londres se sont encore dégradées, après l’élection présidentielle de juin, remportée – grâce à des fraudes – par Mahmoud Ahmadinejad. Le guide suprême, Ali Khameneï, accusa ouvertement les médias britanniques d’avoir soutenu les manifestants. Et une dizaine d'employés locaux de l’ambassade de Grande-Bretagne furent même arrêtés pendant quelques jours.

Jusqu’à très récemment, la Grande-Bretagne était considérée comme le « petit Satan » par l’Iran. Le prédécesseur de Simon Gass, Jeffery Adams, subissait – certes, avec un flegme tout britannique - les petites vexations que lui infligeaient ses homologues iraniens, quand ces derniers le convoquaient au ministère des Affaires étrangères, pour lui rappeler les déclarations « hostiles » de son patron à Londres.

Ce rôle de « petit Satan » échoit désormais à la France, dont l’ambassadeur à Téhéran, Bernard Poletti, se fait lui aussi régulièrement sermonner par les Iraniens. Et lui aussi est théoriquement en partance, après quatre années passées à Téhéran. Mais faute de candidat accepté par l’Elysée, cet arabisant reconnu a été prolongé jusqu’à la fin de l’année. « Et certainement plus ! », ajoute un diplomate à Paris.

Les relations franco-iraniennes étant exécrables, « je vois mal Nicolas Sarkozy envoyer un nouvel ambassadeur qui devrait attendre - autant sinon plus - que le Britannique pour être accrédité auprès de Mahmoud Ahmadinejad », poursuit ce diplomate, qui ajoute : « un nouvel ambassadeur, c’est toujours l’occasion pour le président qui vous envoie de dire à son homologue: cher ami, je vous dépêche untel pour renforcer nos relations, par ailleurs, excellentes. Dans le cas franco-iranien, ce scénario est absolument impossible aujourd’hui », conclut ce bon connaisseur des relations franco-iraniennes. Une fois de plus, les Britanniques ont montré toute l'étendue de leur légendaire pragmatisme.

Par Georges Malbrunot pour son blog (http://blog.lefigaro.fr/cgi-bin/mt/mt-retroliens.cgi/6420)

Publié dans Ayatolland d'Iran

Commenter cet article

Yehoudi 21/09/2009 08:17

salut petit slimane ,dit trouduc,je te signales que l'on m' appelle aussi bob l' épongeslimane, non franchement,les musulmans de votre espèce ne sont vraiment pas les bienvenus içialors comme vous avez abdiqué toute fierté aussi bien toi que ton congénere ,on vous traite en sous-merdes,ce que vous etes vraiment...

Yehoudi 20/09/2009 17:17

Bon !!!!!le Pou, ça suffit !!j' ai ton adresse IP et grace a elle, et a ma nièce qui travaille a Orange  j'ai eu ton adresse et je vais pas tarder a venir te tirer tes oreilles sales a ton domicile

Yehoudi 20/09/2009 17:15

Le Poutu ne m' a toujours pas expliqué pourquoi le 6 en série ??tu es Libanais ?? ça voudrait dire qu'il y a 6 chefs d' Etat au Liban pourri ??allez le Pou Aidèke es seghir mabrouktu vois qu'on aime aussi les pous arabes içi!!

Yehoudi 20/09/2009 15:49

un p'tit coup de Marie Rose sur le Pou !!!hé le Pou c'est quoi ta série de 6 ???

Yehoudi 18/09/2009 19:23

Le Puc'est un de nos fils qui la met bien profond a toi et tes congénères de toutes races ou espèces