80ème anniversaire des massacres d’Hébron

Publié le par JSS

Hélas, au cours de l’histoire, les juifs n'ont pas subi "une seule" forme de pogrom mais plusieurs. Aujourd’hui nous célébrons le 80ème anniversaire des effroyables massacres de 1929 perpétrés à Hébron.

Le Massacre d'Hébron  a été commis sur  soixante-sept Juifs de la ville. Ce massacre eu  des conséquences profondes et durables sur la communauté juive locale. Les survivants du massacre étaient obligés de quitter la ville, leurs biens étaient  saisis par les habitants arabes. La totalité de la communauté restante était en urgence transférée par camion à Jérusalem et tous leurs biens étaient  saisis par les Arabes. Parmi les tués, la majorité  étaient des hommes d'origine ashkénaze, mais il y a aussi douze femmes et trois enfants de moins de trois ans. Des dizaines de personnes étaient  blessées, y compris des femmes et des enfants. Plusieurs cas de viols, de mutilations et de tortures étaient  signalés.

Tous les responsables de la municipalité d'Hébron à l’époque, étaient  des arabes, et sur les 40 policiers, un seulement, Raymond Cafferata, superintendant assistant du district des Forces de Police de Palestine, était juif.

Ce massacre  a conduit aussi à une réorganisation et au développement des organisations de défense juives telles que la Haganah, qui deviendra plus tard le noyau des Forces armées d'Israël.

Hébron est l'une des quatre villes saintes du judaïsme. Située à 30 km au sud de Jérusalem, Juifs et musulmans y situent le caveau de Makhpel (Tombeau des Patriarches), où auraient été enterrés Abraham, Sarah, Isaac, Rebecca et Jacob. C'est également à Hébron que David a été a régné, jusqu'à la prise de Jérusalem.

La  présence juive a été maintenue à Hébron sans discontinuité pendant des millénaires, quel que soit le pouvoir régnant en place.

Mais dans les années 1920, les relations entre les Arabes et les Juifs se tendent rapidement, et les Arabes commencent à harceler les  habitants Juifs de façon quasi-quotidienne. Des injures dans la rue, des bastonnades occasionnelles, des pierres jetées dans les fenêtres et des troubles dans le caveau des Patriarches, amènent la communauté juive à déposer de nombreuses plaintes auprès de la police britannique, en se plaignant du manque de protection. Les Juifs attribuent certains de ces troubles à l'Association Nationaliste Arabe Chrétienne-Musulmane qui répand  des chansons et autres incitations anti-juives.  (Rappelons qu’à l’époque les juifs n’ont pas encore d’Etat et en plus les arabes ne peuvent justifié ces violences par l’argument des territoires de 67)

Le 23 août  1929, une foule armée de bâtons et de haches se répand dans les rues de la ville et lapide à mort deux garçons juifs. Les magasins, bazars et  biens des juifs sont pillés. Au total, 12 Juifs sépharades et 55 Juifs ashkénazes seront assassinés. Ce la fut l’un des  plus sanglants massacres perpétrés contre la population juive sur la Terre Sainte. (1)

De nombreux Juifs survécurent en se cachant dans les maisons de leurs voisins, tandis que d'autres trouvèrent refuge au poste de police britannique de Beit Romano dans les faubourgs de la ville. Les Juifs survivants sont évacués vers Jérusalem.

Une Commission d'Enquête à Jérusalem est établit, le 7 novembre 1929,   et elle conclut  "que jusqu'à l'arrivée de la police britannique, il lui était impossible de faire plus que de protéger les Juifs se trouvant à l'abri dans l'hôpital et de garder les rues vides, car il y’avait un seul officier britannique à Hébron, une ville de 20.000 habitants".

Le 1er septembre 1929 , Sir John Chancellor condamne "les actes atroces commis par des groupes de criminels impitoyables et assoiffés de sang... meurtres perpétués sur des membres sans défense de la population juive... accompagnés d'actes de sauvagerie innommables."

Une petite douzaine de familles juives  retournèrent à Hébron en 1930, mais sont de nouveau évacuées durant la révolte arabe de 1936-1939. La ville n'a plus de population juive pendant 37 ans jusqu'à la Guerre des Six Jours en 1967, quand des Juifs se réinstallent à Hébron. (2)

En 2009, on compte quelques centaines de Juifs vivant à Hébron sur une petite partie de la terre qui appartenait aux Juifs en 1929.

Il d’ailleurs curieux quand n’a pas un jour penser à  mettre une caméra en marche  pour montrer l‘angoisse  vécu  , au quotidien , par cette poignée de juifs  qui vit sous la menace des pauvres 150000 palestiniens de la ville. Personne ne nous a rapporté aussi les provocations de ces milliers d’arabes et de juifs gauchistes contre ces gens qui étudient près des tombeaux de leurs ancêtres. Il faut remercier Bibi qui a offert cette ville juive aux palestiniens comme Dayan qui a laissé les deux verrues sur le mont du temple en 1967 trop généreux avec le patrimoine du Judaïsme. Le gouvernement d'Israël veut faire la paix avec des gens qui refusent même à des religieux de venir vivre près d'eux pour prier sur la tombe de leurs ancêtres tant à Hébron qu'à Bethlehem ou il y a la tombe de Rachel sans oublier d'autres lieux comme le tombeau de Joseph saccagé à maintes reprises. Eux par contre se lamentent quand la police  les empêche de venir assassiner des juifs en zone verte.

C’est d’ailleurs dans cet esprit que le président de la Knesset, Roubi Rivlin, a  affirmé hier  lors de la cérémonie nationale de commémoration des victimes du pogrom arabe de 1929 contre les Juifs de Hébron : « ceux qui croient que Jérusalem se bâtira par la destruction de Hébron n’ont rien appris de l’histoire, et ceux qui pensent qu’en tarissant Ariel et Ma’alé Adoumim nous allons construire Tel-Aviv et sa région, risquent de faire la même erreur que d’autres ont fait par le passé ».

Ftouh Souhail

 

(1) Les massacres de Hébron et Safed sont particulièrement sanglants, mais d'autres tueries se produisent à Motza, Kfar Ouriyah, Jérusalem et Tel Aviv. À Safed, 18 Juifs sont tués et 80 autres blessés.

(2) S'il n'y avait plus de Juifs à Hébron entre 1929 et 1967, c'était à cause du massacre instigué par le Mufti de Jérusalem (tant respecté et aimé par Arafat et Leila Shahid) contre les Juifs d'Hébron en 1929!! Un vrai pogrom contre des juifs qui vivaient sur place depuis des siècles (Hébron était l'une des villes possédant une des présences juives les plus anciennes)... et ce pogrom n'était pas contre des sionistes car certaines de ces familles juives n'étaient même pas sionistes... c'était donc par pur haine, et la communauté juive à du fuir.

Publié dans Tribune Libre

Commenter cet article

cohen 10/09/2009 23:01

toutes ces tueries et massacres contre des civils inocents d une manière effroyable_ sanguinaire _cannibale __devraient ouvrir les yeux de nos dirigents pour  protéger la population juives contre ces sauvages __il faut vider israel de tous ces tueurs qui sont prets a recommencer à la 1ère occasion ____je ne comprends pas pourquoi le gouvernement ne dissous pas les associations  gauchistes _traitres à israel  incroyable ces juifs qui veulent la destruction d israel  et agissent avec les muzzzz ___pas de démocratie qui nous mènera à notre perte _____DEHORS TOUS CES MAUVAIS JUIFS

Samuel 10/09/2009 18:30

"Commémorons"  pas "célebrons"...sinon bravo pour le site vraiment très bien.Merci. 

andrew 10/09/2009 09:43

encore d'accord,Yehoudi !

andrew 10/09/2009 09:42

ET PLUS RECEMMENT,MADAME ZERBIB,ANCIENNE CONSTANTINOISE,A EU SA PETITE FILLE (Chalavet,je crois),TUEE DANS SES BRAS,PAR UN DE CES SOLDATS DE DIEU,UN ENCULE DE SNIPER !l'attachement de cette terre ancesctrale,a ses habitants ,son maire,ect..a qq chose de particulierement emouvant ......

Yehoudi 10/09/2009 09:35

Salut Ftouh (a travers JSS) mais je sais que tu lis  içi... c'est Jeha qui me l' a dit..et on viendra nous gaver ad nauseam  avec Deir Yassine !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ................les deux verrues du Mont du Temple......il y a là de quoi se faire du mal ..parce qu'un général grisé par le succès a voulu etre magnanime..la seule manière d' effacer tout ça sera un conflit majeur, qui éliminera toute considérations de respect religieux et autres fariboles qui j'usqu' a présent n' ont profité qu' au Waqfcomme le purgeage de la Galilée qui "bougera" surement  dés l'ouverture d' un Front nordce sera l' occasion révee de bousculer ces frelons ..félons de l' autre coté de la ligne du confort