Scoop vidéo JSS: Larijani reconnaît des fraudes en Iran

Publié le par JSS

Le Parlement iranien, le Majlis, a voté la semaine dernière pour faire valider la composition du gouvernement.  Un évènement forcément diffusé en direct à la télé locale, sur IRIB1 et Press TV ainsi que sur plusieurs radio (Radio Farhang, Radio Iran, etc.).

Alors qu'ils faisaient la queue pour accéder à l'urne, certains députés (dont Ali Larijani) se sont moqués de leurs confrères trop paresseux pour se lever et venir voter. Ils ont ensuite lancé quelques blagues au sujet de la fraude généralisé des élections du 12 juin, faisant notamment référence à des provinces où le taux de participation avait été de 120 %. Un des députés semble être allé trop loin. A un collègue membre de l'opposition, Kazem Jalali a en effet lancé, hilare, qu'il ne devrait pas parler de fraudes s'il ne voulait pas finir à la prison de Kahrizak. Une blague d'autant plus douteuse qu'il est lui-même le responsable de l'enquête parlementaire sur cette prison, fermée le mois dernier à la suite de rapports concernant des actes de tortures et des viols qui y auraient été commis.

Une vidéo à voir et à faire circuler au plus grand nombre !

 



TRADUCTION:

- Monsieur Larijani (président du parlement, mes honorables confrères se demandent si les urnes pourraient leur être apportées pour qu'ils n'aient pas à se déplacer.
- Regardez, il n'y a pas de fraudes ici
- J'ai dit à l'opposition de regarder ce qu'il se passe ici plutôt que de casser les vitrines
-
Faisons attention pour ne pas avoir 120% de votants ici.
- Monsieur Rastaei, si quelqu'un dit que ce vote est frauduleux, on vous enverra en prison

Deux minutes plus tard.

- Docteur (Mr Larijani), SVP, demandez aux députés de parler moins fort. Nous sommes en direct à la TV et à la radio... Parler des fraudes est un sujet gênant !

Publié dans Scoop JSS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article