Et si le Hezbollah se cachait derrière la nationalité israélienne !

Publié le par JSS

http://www.stop-obama.org/wp-content/uploads/2008/05/hezbollah_flag.jpgLe principal problème des arabes israéliens réside aujourd’hui dans leur identification. Ils sont culturellement et religieusement proches des palestiniens et de plus en plus, ils s’identifient avec eux au point de soutenir leur combat contre l’Etat juif. Pour cela ils sont prêts à s’allier avec n’importe quelle force occulte et ennemie d’Israël (1). A partir de ce moment, les Israéliens ont perdu leurs illusions sur la possibilité d’une coexistence pacifique dans un cadre national et les arabes israéliens de leur côté ont ouvertement pris le parti des ennemis de l’Etat hébreu. On se souvient des voyages en Syrie du député Azmi Bishara et de ses déclarations invitant à la poursuite de la lutte armée contre Israël.

Plus grave encore, lors du récent conflit à Gaza  contre le Hamas,  les arabes israéliens ont pris fait et cause pour le Hamas au lieu de se sentir solidaires de l’Etat dont ils sont citoyens.

Pactisant avec le Hamas ou le Hezbollah, la question des arabes israéliens n’a cessé de constituer une épine dans le pied de la seule démocratie Proche Orientale. Et pour mieux combattre le pays de l’intérieur certains se cachent carrément derrière la nationalité israélienne.

Ce 30 Août 2009,  au tribunal de Petah Tikva, un acte d'accusation a été déposé pour atteinte à la sécurité de l'Etat, contre Rawi Sultani, un arabe israélien âgé de 23 ans qui avait reçu pour  mission, par le Hezbollah, de surveiller le chef d'état major israélien, et qui avait réussi à l'approcher de très près à de nombreuses reprises

Recruté au Maroc, où il s'était rendu en août 2008, il avait raconté à ses "employeurs" être au fait de certaines habitudes du chef des armées, et qu'il connaissait notamment les heures où Ashkenazi se rendait régulièrement, à Kfar Saba, dans la même salle de sport dans laquelle il s'entraînait lui-même.

Rawi Sultani, 23 ans, militant du parti Balad originaire de Tira a  fourni des informations concernant le chef d’état-major, Gaby Ashkenazi, qui fréquentait la même salle de sport que lui, au country-club de Kfar Sava. Il avait communiqué  les plans d'accès de cette salle, ses horaires d'ouverture, des détails sur l'entrée des membres et des invités, et les mesures prises par les gardes de la sécurité rapprochée du chef d'état-major.

En août 2008, Sultani faisait partie d’une délégation du mouvement arabe israélien « Balad » qui participait à un camp de vacances pour jeunes Arabes dans la ville marocaine d’Ifrane. C’est au cours de ce séjour qu’il rencontre Salman Harb, membre de la délégation libanaise et qui se présente comme militant du Hezbollah. Au cours de la projection d’un film sur la deuxième guerre du Liban, Rawi Sultani a indiqué qu’il fréquentait la même salle de sport que le chef d’état-major.

Sultani, qui communiquait avec le Hezbollah par email et par téléphone au moyen de messages codés, n’est pas le seul  citoyen arabe israélien qui complotait avec le Hezbollah contre l’Etat hébreu.

Par coïncidence ; dans la même période de l’année ,  devant  le même tribunal et toujours au profit du Hezbollah qu’un autre arabe israélien fut démasqué l’année dernière qui complotait avec le groupe intégriste chiite.

Khaled Kashkush, un autre  arabe israélien de 29 ans, originaire de la ville arabe israélienne de Kalansoua (nord de Tel-Aviv), était lui aussi accusé d’espionnage au profit du Hezbollah et il a été inculpé en Août 2008 par le même tribunal de Petah Tikva. Ce dernier n’était pas «  recruté  » au Maroc.

C’est au cours de ses études médicales en Allemagne,que  Khaled Kashkush aurait rencontré régulièrement le Dr. Hisham Hassan, un ressortissant libanais, à la tête d’une organisation caritative affiliée au Hezbollah.

Le Hezbollah s’intéresse donc  particulièrement aux arabes israéliens parce qu’ils sont libres de circuler dans tout le pays et dans le monde entier  grâce à leurs cartes d’identités et leurs passeports israéliens. Cette menace de l'intérieur se rejoint avec une autre menace à l’extérieur avec des tentatives d'enlèvements d'hommes d'affaires israéliens par le mouvement chiite libanais Hezbollah en Afrique, Asie et Amérique du sud.

La  coopération  quotidienne  entre le Mossad et les différents services de sécurité intérieure s’imposent donc comme une impérative du moment.

 

Ftouh Souhail , Tunis, pour le blog JSS

(1) Les citoyens arabes d’Israël sont les éléments dormants de l’équation. En 1949, ils n’étaient que 111.000, soit 9% de la population israélienne, mais en 2009, leur nombre avait été multiplié par dix pour atteindre 1.441.000, soit 16% de la population. Ils ont profité de l’ouverture d’Israël pour croître et passer de l’état de communauté docile et inactive à celui d’un groupe de pression revendicatif qui rejette toujours davantage la nature juive de l’État d’Israël, avec des conséquences très sérieuses pour l’identité future de cet état.

Publié dans Tribune Libre

Commenter cet article

andrew 03/09/2009 12:54

pourquoi PAX ?c'est plutot MORTEM !

Yehoudi 03/09/2009 12:05

les sionistes et leurs crimes!!!Israel moves detained female reporter to Petah Tikva interrogation centerDate: 2009-09-03 12:48:21





 female prisoner






la pauvre fille aurait été violée (ouf! ils s' y mettent enfin!!  ces racistes sionistes qui ne violaient aucune   palos   ...par contre selon l' enquete en cours et les premières analyses il semblerait que le/les violeurs soient  d' origine animale ( Chien ?? Bourricot ??   ...vas savoir avec ces gens ...)

Yehoudi 03/09/2009 11:56

Salut Andrewc'est bien ça :déchéance de la nationalité israélienne ,qui permet avec son joli passeport bleu de se balader partout dans le monde libre, peinard ...et meme au Maroc  dans les colo pour adultes de Balad...et surtout: EXPULSER  ces  détritus qui trahissent le pays qui les accueilleExpulsion vers l' Iran ou Gaza de préférence!!quel bonheur ils pourront  faire le repas de Ramadam  ensemble !!

andrew 03/09/2009 11:22

IL ETAIT TEMPS DE SE POSER LA QUESTION!MAIS LE REMEDE EST PLUS QU'URGENT :PAS DE NATIONALITE AU PREMIER DE CES KELBSQUI OUVRE SA GUEULE CONTRE L'ETAT !(decheance,on dit ?)

joel 03/09/2009 09:13


Peut-on faire un parallèle entre l'arrestation de Sultani et la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l'Iran le 6.3.09  ?
Sans aucun doute !
Le hezbollah libanais , bras armé de l'Iran dans la région , se servait du Maroc à des fins prosélytes .
La rupture  était plus que nécessaire , avec la révélation d' activités terroristes au Maroc .
 
Il est à signaler une grande agitation militaire  du Hezbollah ( transfert d'armes , acquisition d'armes chimiques ) qui voit dans son introduction
au sein du gouvernement Hariri  ( traitre à la mémoire de son père ) un blanc-seing pour la préparation de la prochaine guerre ..