Les dattes algériennes perdent le Label "Deglet Nour"

Publié le par JSS

http://1.bp.blogspot.com/_vwswopC5hDo/Ru6TqIhciEI/AAAAAAAABFE/zNNMQ2sx0uk/s1600/jordan.jpgLa formule peut paraître légèrement flatteuse, mais certainement pas pour les adeptes de la datte, ce célèbre fruit du Sahara. «Deglet nour» (littéralement "doigt de lumière) est le nec plus ultra en matière de datte et l'authentique ne se trouve pas qu'en Algérie. On la trouve dans tout le bassin méditerranéen, chaque pays s'en attribuant l'origine... ce qui est de bonne guerre! Selon certains, elle a été importée d'Irak et plantée essentiellement en Egypte, en Tunisie et en Algérie.
A rappeler que quelques milliers de plants ont émigré, pendant la colonisation française, aux Etats-Unis et en Israël. Deglet nour est principalement cueillie dans la ville de Tolga, près de Biskra (sud-est d’Algérie). C'est là que le savoir-faire des paysans locaux a affiné ce fruit de légende pour atteindre la perfection qu'on lui connaît. Chez nos voisins de l'Est, la datte Deglet nour a fait l'objet d'une étude de promotion. Ce qui confirme que l'Algérie n'est pas le seul propriétaire de l'appellation «Deglet nour», alors qu'il était question de labelliser ce produit pour que cette variété appartienne uniquement à l'Algérie.
Ce produit «phare» de l'agriculture algérienne est cependant mal exploité en raison de la non maîtrise du marché d'exportation des produits agricoles. La place a été ainsi cédée à d'autres pays qui ont su se positionner et réaliser d'importantes rentrées d’argent en termes d'exportation.
La Tunisie, à titre d’exemple, occupe le 4e rang mondial en quantités exportées et la première position concernant les revenus en devises étrangères. Grâce à son Agence de promotion des investissements agricoles (APIA), la Tunisie est devenue le premier exportateur de Deglet nour dans le monde. Elle œuvre à présent pour promouvoir ses exportations et pour un positionnement stratégique de cette datte dite «produite en Tunisie».
Axée notamment sur la réorganisation du secteur, l'amélioration du conditionnement et l'adaptation du produit aux exigences des marchés extérieurs, l'étude en question a été confiée à une expertise française et s'inscrit dans le cadre d'un projet financé en partie par la Banque mondiale. Elle a incité à améliorer la qualité et les méthodes de commercialisation des dattes tunisiennes afin de faire face à la concurrence de pays tels l'Algérie ou le Maroc, et de pénétrer de nouveaux marchés, après avoir réussi à conquérir les marchés européens, spécifiquement la France, l'Allemagne, l'Italie, la Grande- Bretagne et l'Espagne.
Les quantités exportées ont connu une hausse pour représenter actuellement près de 65% de la production globale de Deglet nour. La production de dattes en Tunisie, qui occupe le 3e rang dans les exportations agricoles du pays, s'est accrue de 17% durant la saison 2008-2009. Cette production a donné lieu à une récolte de 145.000 tonnes de dattes, dont 96.000 de variété supérieure connue sous l'appellation de «Deglet nour», contre 124.000 tonnes enregistrées la saison précédente, en hausse de 17%.
La filière des dattes en Tunisie participe à hauteur de 5% dans la valeur globale de la production agricole et à 16% dans la valeur globale des exportations agricoles, et occupe le 3e rang dans les exportations des productions agricoles après l'huile d'olive et les produits de la mer.
Au Maroc, la production prévisionnelle du palmier dattier, qui constitue la principale activité agricole au niveau du Tafilalet, devrait atteindre cette année 31.500 tonnes, en baisse de 10% par rapport à la dernière campagne agricole (35.000 tonnes). En année normale, la production nationale des dattes s'élève à plus de 100.000 tonnes. Celle-ci engendre une consommation de 3 kg/habitant au niveau national contre 15 kg/habitant au niveau des zones de production.
L'Algérie, quant à elle, perd son label et un important marché de la datte. Il s'agit du marché européen notamment. L'Algérie produit 300.000 tonnes de dattes dont la moitié seulement est commercialisée, «le reste servant d'aliments pour le bétail. Septième producteur mondial, l'Algérie n'exporte que 15.000 tonnes de dattes par an. Une quantité insignifiante si l'on tient compte des potentialités de production existantes.
Par N. Laribi

En photo, des Deglet Nour produites en Israel. L'Etat Hébreu est le premier producteur de dattes au monde (au km²). Il existe plus de 300 variétés de dattes.

Publié dans Monde Arabe - Liban

Commenter cet article

c.rahamim 29/08/2009 23:34

Et ou peut-on HT des fruits et de legumes?Ht c'est normal qu'Israel compte les jours puisqu'il produit des dattes. Faut de la precision dans le travail.Vous devriez d'ailleurs essayer de recompter les votres.Yehoudi tous ces popotins aux quatre vents, ca doit drolement attirer les mouches.

grandpas 29/08/2009 20:19

Bonsoir amis guetteursDîtes un seul mec doit enfiler tout ce beau monde, QUEL MÂLE!!!!!!!!!!Pour l' autre abruti à force de voir le fion du mec d' enface doit avoir des envies d' où les petits éphébes au paradis des hommes bombes.Les dattes , ils e les mets aussi pour que ça glisse mieux pour le prieur derriére lui.On dirait une Gay Pride les soirs de Ramadan.

andrew 29/08/2009 14:12

PLUS CON QUE LUI?TU MEURS §NON,NON,Y A UN AUTRE MUZZ ,AUSSI INTELLIGENT,ET BON PREDICATEUR !BELLAH FOUMOUK !tapete!

Yehoudi 29/08/2009 13:45

"....la tete dans le sable et les fesses en l' air ...."tu veux sans doute parler de tes congénères??en occident ils sont la chance d' avoir la tête dans la pelouse...tiens on te reconnait au deuxième rang... et ta mère aussi comme ta soeur ,elles ont le meme grain de beauté sur la fesse droite!!je leur ferais bien un gros poutou dessus !!et tu vois du racisme trésor ?? Dans cette affection amoureuse débordante??

Yehoudi 29/08/2009 13:38

allez du balai...aroua ména!!tu es sur un blog Sioniste La Cloche !!ça te plait tu respectes la ligne éditoriale comme vous dites sur les plogs islamistesça te plait pas tu changes de Mosquée......allez bésslama et tires toi..