Journal italien: "les banlieusards parisiens en plein mythe du pouvoir noir"

Publié le par JSS

Voici la traduction libre que je viens de faire (grâce au logiciel de traduction Babylon), de l'article paru dans le journal italien "l'Occidentale". Le titre original est "I ribelli delle banlieues parigine hanno il mito del "potere nero" et est écrit par Costantino Pistilli. 

 

En France l’intégration ne fonctionne pas. On peut le voir avec les affrontements des banlieues : la “seconde génération” qui a grandi en France est intolérante à l’égard du pays où elle vit. Un bon exemple de cette situation est Kémi Séba (photo), le leader d’un mouvement noir qui recoit de l'argent de la part d'une certaine élite africaine. Il rencontre un grand succès parmi les islamistes, les antisionistes, et les antisémites de tous poils, mais aussi chez les rappeurs, les multiculturalistes, les militants de gauche extrême et les “idiots utiles” (ceux qui suivent un parti sans y adhérer).

Le Mouvement des Damnés de l’Impérialisme de Kémi Séba offre une vision du monde très simple: la mélanine (ce qui colore la peau) est le secret du “pouvoir”. Kémi Séba, de son petit nom Stellio Capo Chichi, se prend pour Malcolm X version francaise, jouissant d’un puissant soutien dans les rangs de l'extrême gauche française (et pareillement de l’extrême droite). La philosophie de cet homme de 28 ans, qui évolue dans les banlieues, la mélanocratie est le “pouvoir de celui qui est le plus noir”.

Le centre islamique Zahra n’a pas laissé échapper l’occasion de promouvoir les vidéos de Kémi Séba, comme celle où le jeune homme rencontre les membres du groupe terroriste Hezbollah. Et cela ne s’arrête pas là: le mouvement a reçu récemment l’adhésion du Dalit Panthers France, des parias qui sont exclus du système des castes et qui vivent dans la communauté indienne de France; ils sont unis par la haine et le ressentiment envers la classe moyenne blanche et occidentale, et pis encore si elle est juive. Séba poursuit depuis plusieurs années son combat personnel contre le “lobby sioniste”, le petit et le grand Satan, diffusant ses idées ausi par l’intermédiaire de rappeurs qui montent dans les classements.

La “mélanocratie” est un nouveau “manifeste de la race” [titre d'un texte célèbre du parti fasciste en 1938, annonçant une politique raciale à venir, y compris la déportation des juifs] dans lequel, en partant des fastes de l’Egypte phraonique, on arrive aux explications délirantes fournies par des scientiques africains selon qui une plus grande secrétion de la mélanine est un signe de la supériorité des noirs sur les blancs; parce qu’elle améliore l’audition, la taille, la constitition physique, l’équilibre, la masse msuculaire, les prestations sexuelles, l’odeur, les cordes vocales. En somme, le noir est meilleur, bien meilleur. D’après la propagande de Séba, ce furent les juifs qui comprirent les premiers ce secret et ils lancèrent le mouvement de déportation, de colonisation et de censure pour priver les noirs de tout pouvoir.

Séba s’est aussi rendu dans le quartier juif enchanteur de la rue des Rosiers, incitant à détruire les boutiques et à agresser les vendeurs, en compagnie de son acolyte-mégaphone Dieudonné M’bala M’bala (un comique qui met en scène des spectacles anti-juifs et qui, aux dernières élections européennes, s’est présenté avec une liste antisémite) — ce dernier étant le défenseur déclaré de Fofana (le champion qui a enlevé, torturé et tué le garçon juif de 22 ans Ilan Halimi), et associé et client de l’avocate Isabelle Coutant-Peyre (l’épouse du terroriste Carlos, défenseur(e) de Fofana, du Bourreau de Lyon et d’autres diables du même genre). En conclusion, on peut dire que le mouvement de Séba contribue à diffuser en France une atmosphère réactionnaire, un islamo-gauchisme qui chauffe les banlieues, amalgame les masses et qui abrutit les défenseurs à outrance du politiquement correct, plus encore qu’ils ne le sont déjà.

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

c.rahamim 26/08/2009 22:55

Ce n'est pas leur couleur qui les rend kons.Ils sont kons et c'est tout, comme les nazis sont kons ou les antisionistes-antisemites-antijuifs sont kons.Nous avons de Juifs aussi fonces que le Kemi ou le Mbalambala, mais dignes et corrects. Ces deux imbeciles deshonnorent leur couleur.

David Zem 26/08/2009 21:01

Quel intérêt pour nous de relayer ce torchon???
Et en plus tu traduit mal, exemple:
L'article original dit "Sèba, al secolo Stellio Capo Chichi, è diventato una specie di Malcom X francese".

LA VRAI TRADUCTION est celle ci "Séba, de son nom Stellio Capo Chichi, est devenu une sorte de Malcolm X français".

Hors toi, tu transforme ça comme s'il avait besoin d'être plus enfoncé, en "Kémi Séba, de son petit nom Stellio Capo Chichi, se prend pour Malcolm X version francaise".

Ce mec (CHICHI) est déja une merde, et Malcolm X n'est pas un modele non plus. Pas besoin de transformer le texte original que les chercheront à voir. Tu nous discrédite plus qu'autre chose!

Yéhoudi 26/08/2009 20:28

Poses...Poses ta pêche "David"

David 26/08/2009 19:27

Quand je vois les commentaires des pro-siraéliens , je présume, je me demande qui sont les racistes: les pro-Dieudo ou les autres? C'est une question que je me pose;David.

Yéhoudi 26/08/2009 18:24

Réflexion comme çia... en passant...avez vous remarqué que ces Noirs font un rejet de leurs noms???Le clown triste connu sous son prénom de Dieudonné  s' appelle en réalité  M'Bala M'Bala le sujet de cet article connu sous le nom de Kémi Ses basse nomme en faitStéllio Capochichiouais ......on peut les comprendre ...."allez faites pas de chichis!! vite dehors! du M' Balai !!!!!  du M'Balai  !!!!!