La dictature de Caracas rend obligatoire le lavage de cerveau sauce "socialiste"

Publié le par JSS

Hiel, la milice nationale (police) a dispersé violemment, avec des gaz lacrymogènes, des lances à eau et des balles en caoutchouc, les manifestants qui protestaient à Caracas contre la nouvelle loi sur l’éducation. L’opposition affirme que cette loi, approuvée au cours d'une session parlementaire à la mi-août, est une "tentative d’endoctrinement des enfants par des idéaux socialistes". Car la nouvelle loi prévoit  que les programmes des cours seront basés sur la "doctrine bolivarienne" et les idéaux défendus par le héros de l’indépendance Simón Bolívar.
L’opinion publique est fortement divisée sur le sujet. Des milliers de sympathisants au régime se sont rassemblés le même jour devant l’Assemblée nationale pour défendre la loi. Officiellement, la nouvelle norme vise à améliorer le niveau de culture générale de la population mais elle prévoit aussi la suppression des cours d’éducation religieuse pendant les heures de classe et l’interdiction d’utiliser des articles critiques à l'égard du gouvernement à des fins pédagogiques.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joel 25/08/2009 22:52

Caracas ,Hezbollah et Téhéran , terrorisme et poudre blanche .
 
Par Gilles RAPHEL
Un récent rapport de l’US GAO (United States Government Accountability Office), publié le 5 juin dernier et intitulé : DRUG CONTROL, US Counternarcotics Coopération with Venezuela Has Declined met en avant et analyse la chute de la coopération américano-vénézuélienne dans le contrôle du trafic de cocaïne.

Il s’agit d’un euphémisme, le passage de la cocaïne colombienne par le Venezuela vers les Etats Unis et l’Europe s’élevait à 60 tonnes en 2004 pour atteindre 260 tonnes en 2007 (soit plus de 17% de la cocaïne produite) et près de 400 tonnes en 2008.
Trois principales raisons à cet échec sont identifiables : l’éloignement politique entre Washington et Caracas, l’implantation progressive du hezbollah au Venezuela, le rapprochement stratégique entre Caracas et Téhéran
La suite : http://aschkel.over-blog.com/article-35109577.html