Le ministre iranien de la défense est un terroriste argentin !

Publié le par JSS

http://www.policiafederal.gov.ar/esp/salc/pb/busduia/FALLAHIJAN.jpgLa nomination d'Ahmad Vahidi au poste de ministre iranien de la Défense a déclenché une polémique en Argentine (et dans d'autres pays civilisés), où l'homme est recherché pour son implication dans l'attentat contre le centre communautaire juif AMIA de Buenos Aires, qui avait fait 85 morts en 1994.
Le procureur argentin Alberto Nisman a déclaré à l'Associated Press qu'Ahmad Vahidi était accusé d'être "un des principaux participants dans la préparation et la décision de mener à bien l'attentat contre l'AMIA. Il a été démontré que Vahidi a participé et a approuvé la décision d'attaquer l'AMIA, lors d'une réunion en Iran le 14 août 1993", a-t-il ajouté.
Ahamd Vahidi commandait la Force d'élite Qods, une branche des Gardiens de la Révolution iraniens, au moment de l'attentat, le 18 juillet 1994. Il a été nommé mercredi ministre de la Défense de l'Iran par le président Mahmoud Ahmadinejad, qui a présenté la liste de son nouveau gouvernement.
La Force d'élite Qods est chargée des opérations à l'étranger, en collaborant notamment avec le Hezbollah libanais. Selon les autorités argentines, l'Iran a orchestré l'attentat et c'est le Hezbollah qui l'a perpétré. Les Etats-Unis et Israël ont également accusé Téhéran, qui a toujours nié.
http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/Hebrew/heb_n/html/img/kuds_amia_e.gif "Nous sommes totalement surpris et scandalisés par la nomination d'Ahmad Vahidi (...) Sa nomination est honteuse et insultante", a de son côté réagi Guillermo Borger, président du Centre culturel juif de Buenos Aires. Ahmad Vahidi figure sur la liste des cinq Iraniens et d'un Libanais soupçonnés d'être impliqués dans l'attentat publiée par Interpol en 2007. A Washington, le porte-parole du département d'Etat Ian Kelly a déclaré que si Ahmad Vahidi était bien recherché par Interpol, sa confirmation au sein du gouvernement iranien serait "dérangeante".

Fin octobre 2006, des procureurs argentins avaient demandé l’émission de mandats internationaux contre neuf hommes, accusés d’avoir perpétré, avec l’aide de l’organisation chiite libanaise Hezbollah, l’attentat contre l’AMIA qui avait fait également près de 300 blessés.

L’Iran avait rejeté comme "infondés" ces mandats d’arrêt.

La communauté juive argentine a de nouveau réclamé des comptes à l’Iran mardi, lors d’une commémoration du 15e anniversaire de l’attentat contre l’AMIA. Avec 300.000 membres, la communauté juive argentine est la plus importante d’Amérique latine.

La désignation de Ahmad Vahidi par le président Mahmoud Ahmadinejad a été soumise au parlement iranien et doit encore recueillir un vote de confiance des députés.

Publié dans Ayatolland d'Iran

Commenter cet article

c.rahamim 23/08/2009 10:12

Mahmoud Abas chef de l'autorite falestiniene est un terroriste. Khadafi est un terroriste. Nassralah est un terroriste. Arafat etait un terroriste.... Pourquoi nous etonnerions nous que le nabot primate choisisse un terroriste? La republique islamique iranienne finance le terrorisme, entraine les terroriste, commandite des attentats, hello, tout le gouvernement des mollahs est un gouvernement terroriste! On n'y a jamais vu d'enfants de choeur.

Moshe 22/08/2009 10:43

cela prouve bien que l'iran veut absolument fabriquer l'arme nucléaire C.Q.F.D