Des sourates et versets sionistes dans le Coran

Publié le par JSS

http://www.paris-hallal.com/blog/wp-content/uploads/2008/12/coran01.jpgLes islamistes, qui prétendent être attachés au texte saint, le Coran, maintiennent encore, avec beaucoup de mépris, des attitudes hostiles envers Israël.

Ce paradoxe doit être sérieusement examiné !
Nulle personne n'ignore que depuis ses premières lueurs, le mouvement
sioniste, puis l'Etat d'Israël ne cessent d'être ciblés par des fatwas qui font appel à la destruction. On sait encore que dans le contexte colonialiste le monde arabe,inclus la Palestine, dont la question devrait être traitée à part, car cette terre est régie par des textes sacrés indépassables, se trouva dans la nécessité de se révolter. Le retour en masse des juifs, suite à la demande de la foi,paraissait aux yeux des arabes et musulmans, avoir l'aspect d'une force colonialiste et n'a rien de différent de celle des français, celle des anglais qui auraient à déployer leurs forces pour la domination dans la région. Coïncidence ! Et inconvénient qui ne cessent de menacer toute la région.
Le Coran est bien clair en ce qui concerne la promesse de donner la terre sainte aux fils d'Israël. Il suffit de lire du verset 20 au verset 26 de la Sourate n°5 (La Table) pour se rendre compte de cette vérité. La promesse est donnée par Allah et personne n'a contesté ce qui est relatif à la foi. Le seul, à ce que je sais qui a osé contredire la promesse fut Ibn Hazm (11eme siècle). Dans sa célèbre lettre polémique à Ibn-Naghrilla (peut-être le traducteur de quelques passage talmudiques Samuel Ha-Naguid), il a souligné que la promesse est un mensonge juifs "Il est de leurs mensonges que dieu leur a promis de leur donner en possession la terre sainte" a-t-il écrit. Sa justification fut alors le fait de l'histoire : le royaume des fils d'Israël n'existait pas à l'époque, comment admettre alors que Allah puisse promettre quelque chose qui n'aurait plus d'existence ? C'est dire par la suite que Allah est impuissant de se tenir à sa promesse. Allah selon lui n'a rien promis puisque les fils d'israel n'auraient pas régné sur la terre sainte à l'époque d'Ibn hazm. Drôle de déduction pour un fondamentaliste censé ne plus quitter le texte coranique. Que dirait ce grand savant qu'aujourd'hui Israël est vérité historique ? Quitterait-il pour les propos politistes des politicards que sont les Oulémas(savants théologistes) contemporains qui laissent de côté la parole divine, pour s'aligner derrière un publique ignorant dans la majorité, et derrière des politiciens laïcs qui menaient depuis longtemps une lute acharnée contre la religion? L'erreur persiste encore et personne n'a jamais attiré l'attention du publique arabe et musulmane sur le fait dangereux que présente une telle procédure, à la fois pour la foi et la paix mondial.
http://3.bp.blogspot.com/_rGQ2pQZVlI4/Sjk_zFnbC0I/AAAAAAAABRI/NLSkLWrBlMY/s400/JUIFS+MUSULMANS.jpgSur 6258 versets coranique (6236 selon la méthode Koufie moins de 22 versets selon celle de Médine), 670 versets-contes, soit plus de 10,6°/°, nous racontent l'histoire des fils d'Israël (sans compter bien sûr des centaines d'autres versets polémiques ou d'autres qui parlent du premier ancêtre Abraham ou ceux qui racontent sur Jésus). Ces versets sont dispersés dans près de 26 sourates sur 114 soit 22,8°/°. On peut attribuer sans crainte à ces textes le qualificatif SIONISTES. Pas parce qu'ils reprennent l'histoire du peuple en suivant un plan bien défini : l'entrée de Jacob et ses fils en Egypt, la naissance de la nation avec Moise, la fondation du royaume et le règne de David et Salomon, mais aussi ils appellent à l'entrée du peuple dans le territoire promis " 20. (Souvenez-vous) lorsque Moïse dit à son peuple : "O, mon peuple ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, lorsqu'Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu'Il n'avait donné à nul autre aux mondes. 21. O, mon peuple ! Entrez dans la terre sainte qu'Allah vous prescrite. Et ne revenez point sur vos pas [en refusant de combattre] car vous retourneriez perdants. (sourate n°5.V, 20et21). Selon les règles, le Ijtihad, l'effort à déployer par tout musulman apte à ce genre de travail pour en déduire les lois à appliquer à partir des textes fondamentaux, le coran et la sounnat, est prohibé.
Par conséquent, les musulmans sont appelés à de nouvelles attitudes conformes à la littéralité des textes saints, à rejeter leurs traditions haineuses vis-à-vis d?Israël, en tant que vérité coranique et géographique à jamais (voir sourate n°17. V, 2à8). Nous savons bien que les islamistes et les laïcs se divergent idéologiquement mais ils se convergent facilement lorsqu?il s'agit d'Israël. Qu'ils répondent ou non à cet appel, Israël est le fait accompli, le mot prononcé par Allah.

Par Abdelkader Amlou - Membre du conseil de l'AFEMO

Publié dans Tribune Libre

Commenter cet article

c.rahamim 10/08/2009 17:39

Allah c'est comme les statistiques, on lui fait dire ce qu'on veut!

JSS 10/08/2009 18:26


Je la ressortirais ;)


ludo 10/08/2009 17:12

Impossible mon cher Victor !Aucun général de Tsahal ne ferait décapiter 700 prisonniers entravés ou n' irait violer la femme d' un chef torturé à mort sur son ordre.Affaire d' éthique militaire et de qualités humaines.Ni l'une ni l'autre ne se découvrent dans la sirat de momo.

Victor 10/08/2009 15:02

et Momo était un grand général dans l'armée israélienne !!!!!!!

Aschkel 10/08/2009 14:36

Ben oui ! Allah est un grand sioniste !!!

Aschkel 10/08/2009 14:36

Ben oui ! Allah est un grand sioniste !!!