Les crimes de guerre du Hamas

Publié le par JSS

Selon le rapport de Human Rights Watch commandé par l’ONU, «  Les tirs de roquettes par les groupes armés palestiniens sur Israël à partir de la bande de Gaza sont des crimes de guerre »

Le rapport explique que depuis 2001, des milliers de roquettes furent tirées délibérément sur des civils israéliens du sud du pays, dans ces zones peuplées, les cibles des roquettes ne pouvaient être militaires.

Ces tirs ont mis en danger prés de 800.000 civils dans leur vie quotidienne.

Aux allégations palestiniennes prétendant que ces tirs seraient des ripostes au blocage par Israël de la bande de Gaza, le rapport répond que les Lois internationales ne peuvent cautionner ces motivations, et confirme que ces tirs sont des crimes de guerre.

 

Le rapport reprend dans le détail les dégâts occasionnés, les 15 morts civils ainsi que les nombreux blessés, et insiste sur le traumatisme causé à des dizaines de milliers de civils, dont beaucoup ont fuit lez zones d’attaques.

Le rapport justifie ainsi l’opération « Plomb durci » menée par Israël à partir du 27 décembre 2008, et dont l’objectif légitime, et légal puisque répondant à des crimes de guerre, fut de détruire les capacités des mouvements palestiniens de la bande de Gaza à tirer ces roquettes sur les villes du sud d’Israël.

 

Le rapport accable le Hamas, et pointe son entière responsabilité dans ces tirs, en expliquant d’une part que les leaders du Hamas ont clairement déclaré que les civils israéliens étaient des cibles justifiées, et d’autre part que le gouvernement du Hamas à Gaza avait effectivement le contrôle de tous les groupes armés sur place.

 

Sept mois après le déchainement médiatique contre Israël, la légitimité de l’opération de l’armée israélienne pour défendre ses citoyens est enfin prouvée par ce rapport.

Quel état accepterait sans riposter que ses citoyens soient victimes de crimes de guerre ?

Les organisations palestiniennes qui sévissent en France et qui prétendent défendre les droits des victimes civiles palestiniennes devraient exiger des comptes des fascistes du Hamas qui sont directement responsables des centaines de victimes palestiniennes lors de cette opération, ainsi que de la

Ces dirigeants extrémistes et fanatiques continuent de vouloir détruire Israël, et utilisent les sommes considérables données par les états occidentaux pour acheter des armes au lieu de construire les structures civiles et économiques de leur société.

La politique de Terreur menée par les dirigeants palestiniens n’est pas seulement antisioniste, elle est surtout anti-palestinienne.

 

Bernard Darmon

http://bernarddarmon.unblog.fr/

 

Source :

http://www.hrw.org/sites/default/files/reports/ioptqassam0809web.pdf

Publié dans Tribune Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article