Le Hezbollah à stocké (officiellement) plus de 40.000 missiles. Que fait la FINUL ?

Publié le par JSS

Le quotidien britannique "The Times" a rapporté dans son édition d’hier, se référant à des sources proches du Hezbollah, que ce dernier "a reconstruit son arsenal militaire et est plus fort de ce qu’il était en 2006". Il a, par ailleurs, "stocké 40.000 missiles aux confins des frontières avec Israël".
Selon le journal, le Hezbollah possède
40.000 missiles, et entraîne ses forces à l’usage des missiles sol/sol capables de frapper Tel-Aviv, ainsi que des missiles Sol/Air en mesure d’affronter l’emprise israélienne sur l’espace libanais.
Citant des sources militaires qu’il dit proches du Hezbollah, le journal relève que "le Hezbollah a gagné en force et en efficience défensive aérienne. Il a obtenu un nombre important de missiles Sol/Air susceptibles de faire front aux avions bombardiers israéliens qui volent à basse altitude".
Le journal a rapporté, de sources militaires occidentales, que "les militants du Hezbollah s’entraînent actuellement en Syrie sur ces missiles, qui constituent un sérieux danger pour les avions israéliens". Ceux-ci transgressent quotidiennement l’espace libanais pour "des besoins de reconnaissance", comme le prétend l’Etat hébreu. Une opération que la résolution 1701 des Nations Unies considère comme une violation.
Le journal ajoute que "le Hezbollah espère obtenir le modèle amélioré du missile iranien "Fatah 110" de 200 km de portée, capable de supporter une tête d’explosif de 500 kg", signalant que "l’obtention par le Hezbollah de missiles ultra modernes peut pousser Israël à riposter militairement pour détruire ces dispositifs".
Le journal "Times" a imputé à un responsable militaire israélien que "la paix des trois dernières années peut exploser d’une minute à l’autre".
Le journal rappelle que le SG du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a menacé le mois dernier de frapper Tel-Aviv, en riposte à toute attaque d’Israël contre la banlieue sud de Beyrouth, comme il l’a fait en 2006.
Selon "The Times", la véritable cause de la reconstruction par le Hezbollah de son arsenal militaire est beaucoup plus liée à l’Iran qu’au Liban, en ce sens que cette riposte interviendrait si Israël venait à mettre à exécution ses menaces d’attaquer les sites nucléaires iraniens.
Le Journal ajoute que "les responsables du Hezbollah ont refusé de donner des détails sur leurs nouveaux renforts militaires, mais ils n’ont pas exclu qu’ils se préparent à une nouvelle guerre". Elle a rapporté les propos de Naïm Kassem, secrétaire adjoint du Hezbollah, selon lesquels : "la situation de son parti, aujourd’hui, est meilleure de ce qu’elle a été en juillet 2006, si les Israéliens pensent qu’ils peuvent nous causer plus de destructions, ils savent pertinemment que nous sommes tout aussi capables de leur causer davantage de destructions".

Publié dans Monde Arabe - Liban

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joel 07/08/2009 13:00

http://www.youtube.com/watch?v=i2wmKcBm4Ik

Yéhoudi 07/08/2009 10:50

Nour Layalatitu as  recours au Qamouss??je ne comprends pas...tu ne fais pas partie des Banate el 3arab ??je suis un peu déorienté avec toi...je me demande meme, wa sama7ni, si tu es bien une Mouèmna..

Yéhoudi 06/08/2009 17:19

Salut Joelau moins les choses seront claires!!nos avions n'auront plus de frappes chirurgicales a la con a faireBraaaaaooouuuuuummmmmmparti Beyrouth!!fini Tyr....Nassralla qui ne s'adresse plus que sur écran a ses fans ira directement sur le grand écran...Tu vois l'avantage de ces situations c'est la clarté!!et les Libanais ....."pleureront comme des femmes le pays qu'ils n'ont pas su défendre comme des hommes....."encore un bel exemple de société bi-cultuelle.....

andrew 06/08/2009 16:33

LA FINUL...?MAIS, C'EST RIEN !!!d'autre que les boys du hezballah !

joel 06/08/2009 16:27




16:18 
Liban : l'armement du Hezbollah est une affaire intérieure libanaise, a assuré jeudi le chef de la diplomatie libanaise, Fawzi Salouh, lors de son entretien avec un haut responsable du ministère britannique des Affaires étrangères qui exprimait son inquiétude devant la violation par la milice chiite, de la résolution 1701 du Conseil de sécurité.  (Guysen.International.News)A cours terme le Hezbollah va surement intégrer ce qu'il reste de l'armée libanaise dans ses rangs .