Un nouveau jumelage entre des villes françaises et israéliennes

Publié le par JSS

Saint-Maur est jumelée avec huit Villes : La Louvière (Belgique), Ziguinchor (Sénégal), Rimini (Italie), Hameln et Pforzheim (Allemagne), Bognor Regis (Grande-Bretagne), Leiria (Portugal) et depuis cet été avec Ramat-Hasharon.

En effet, la Ville de Saint-Maur a développé depuis près de deux ans des contacts avec la Ville de Ramat-Hasharon. C’est pourquoi, le Maire, Henri PLAGNOL, a signé le 8 juillet un traité de jumelage avec Ramat Hasharon.

Désormais, de nombreux échanges scolaires, culturels, économiques et sportifs vont pouvoir être envisagés.


Après 15 mois de travail, de collaboration et de concertation, le Maire, Henri Plagnol, est très fier de la nouvelle Ville jumelle de Saint-Maur : Ramat-Hasharon. En effet Ramat Asharon possède de nombreuses similitudes avec Saint-Maur, ce qui va permettre différents types d’échanges (entreprises, jeunes, sportifs…).

Mais au-delà de ces possibilités qui s’ouvrent à Saint-Maur, ce jumelage, c’est, avant tout, l’officialisation de l’existence de liens humains qui perdurent depuis de nombreuses années.

Le Maire de Saint-Maur, Henri Plagnol s’est rendu à Ramat-Hasharon début juillet accompagné de Sylvain BERRIOS, Maire-adjoint et Conseiller général, Gérard ALLOUCHE, Maire-adjoint et Nazan EROL, représentante du comité de jumelage. Cette mission avait pour objectif de finaliser le projet de jumelage entre les deux villes et marquer le début d’une grande et belle collaboration.

Le 8 juillet 2009, Henri Plagnol et Itshak Rokhberger, Maire de Ramat-Hasharon, ont signé en présence de l’Ambassadeur de France en Israël, les documents officialisant ce nouveau pacte de jumelage.

Henri Plagnol, a tenu à remercier la ville de Ramat-Hasharon, pour l’accueil chaleureux réservé à la délégation saint-maurienne. Il a aussi évoqué les similitudes entre les deux villes jumelles et les projets qu’il souhaite mettre en place au fils des ans. A la lumière du contexte politique, Henri Plagnol considère que « c’est justement dans des moments difficiles qu’il faut renforcer et lisser des liens ». Il espère que ce jumelage puisse être « une petite pierre pour la construction de la paix ». Un acte symbolique salué comme tel par la présence de l’ambassadeur de France en Israël, Jean-Michel Casa, qui a pour sa part précisé que ce jumelage était le 64ème entre la France et Israël.

Quant à Itshak Rokhberger, Maire de Ramat-Hasharon, il a conclu son discours en évoquant le projet d’un échange entre les jeunes de nos deux villes.

Après la signature de la charte des villes jumelées, les clefs de la ville de Ramat-Hasharon ont été remises au Maire de Saint-Maur. Dans le public, de nombreux Saint-Mauriens, en vacances ou habitant à Ramat-Hasharon étaient fiers de voir se concrétiser un projet qui leur tenait à cœur.

 

 

Questions à … Gérard Allouche, Maire-adjoint, pilote du projet

Saint-Maur Infos : Pourquoi ce choix de jumelage avec Ramat-Hasharon ?

-         Ramat Hasharon est une ville avec laquelle Saint-Maur a beaucoup de points communs. Nous sommes deux villes situées en banlieue proche d’une capitale, à l’urbanisme maîtrisé et aux activités culturelles et sportives très développées. Mais c’est avant tout une aventure humaine. D’ailleurs beaucoup de Saint-Mauriens ont des membres de leur famille à Ramat-Hasharon et nous avons été agréablement surpris de les retrouver autour de nous, lors de l’officialisation de ce jumelage.

Saint-Maur Infos : Quels sont les premiers échanges qui vont être organisés prochainement entre nos deux villes ?

-         Des voyages seront bientôt organisés afin que les jeunes de nos deux villes se rencontrent et découvrent de nouveaux horizons. Nous ferons appel, pour cela, à des familles d’accueil volontaires, prêtes à héberger quelques semaines, un enfant ou un adolescent. Il est aussi prévu d’organiser des échanges entre les différents chefs d’entreprises de nos deux villes car à Ramat-Hasharon, il y a de nombreux artisans et entrepreneurs, comme à Saint-Maur.

Avec une commune comme Ramat -Hasharon, de nombreux échanges sont possibles.

IRAELI MFA

Publié dans France

Commenter cet article

Yéhoudi 30/07/2009 11:27

Andrew, tu te doutes bien que des Clichy ou des Trappes ne seront jamais jumelées a des villes Israéliennes, faut pas mélanger les torchons et les servietteslaissons les se jumeler a des Gaza ou des ramallahAsinus Asinum Fricat 

andrew 30/07/2009 08:51

dans quelle mesure il ne s'agit pas d'hypocrisie, ces jumelages ?si l'on considere Clichy la garenne ou plutot l'africaine,jumelée a une ville Israelienne,mais particulierement,pro palestinienne, avec tous les arguments et manifestations,qui indiquent bien,l'anti sionisme,semitisme ect ect....