L'ONU dénonce le sort des femmes musulmanes

Publié le par JSS

Les Nations musulmanes doivent prendre des mesures pour combattre une liste croissante de problèmes liés à "l'insécurité humaine", dont la violence contre les femmes, la gestion des réfugiés et le trafic d'êtres humains, indique un rapport de l'ONU rendu public mardi.
Selon ce rapport de 288 pages, la pauvreté, les guerres civiles, les confits sectaires et ethniques ainsi que la répression sont également des défis auxquels la région doit faire face.

"Dans la région arabe, l'insécurité humaine, qui affecte une grande partie des gens, entrave le développement humain", note le rapport rédigé surtout par des universitaires arabes.

Les enfants, les femmes et les réfugiés souffrent le plus du manque de libertés dans la région, déplore le rapport.

"La fragilité des structures politiques, sociales, économiques et environnementales de la région (...) le manque de politique de développement centré sur l'individu et (...) la vulnérabilité à l'intervention étrangère" figurent parmi les facteurs qui ont entravé les progrès dans cette région, selon les rédacteurs.

Le rapport cite les crimes dits "d'honneur" comme la plus célèbre forme de violences contre les femmes dans plusieurs pays, tels la Jordanie et l'Irak.

"La punition pour les femmes peut être aussi sévère que la mort, tout spécialement si les faits reprochés résultent d'une grossesse", indique l'ONU.

L'étude recommande aux gouvernements d'adopter des réformes juridiques et institutionnelles pour se mettre en conformité avec les conventions internationales.

Les réfugiés et les personnes déplacées demeurent également un problème ignoré dans le monde arabe, comme les Palestiniens, les Irakiens ou les Soudanais qui "au pire perdent leur vie" ou se retrouvent souvent sans maison, au chômage et avec aucune perspective sur le plan économique.

"La fameuse richesse pétrolière des pays arabes présente un tableau trompeur de leur situation économique", indique le texte.

"Ils se trouvent à la merci des conditions dans les camps ou des événements politiques et économiques dans leur pays d'accueil, qui pourraient soudain se retourner contre eux", dt l'ONU.

Alors que les statistiques sur les réfugiés s'avèrent souvent difficiles à vérifier, les Nations unies dénombrent approximativement 7,5 millions de réfugiés dans les pays arabes, c'est-à-dire près de la moitié des 16 millions enregistrés dans le monde.

"Seule la fin de l'occupation israélienne des territoires occupés en 1967 et le rétablissement des droits des Palestiniens --le premier d'entre eux étant le droit à l'autodétermination-- pourra entraîner la paix, dont l'absence a jusqu'à présent contribué à entraver le développement humain de la région".

Publié dans Monde Arabe - Liban

Commenter cet article

Haim 21/07/2009

J'attendais les dernieres lignes. Je me doutais que ces pays, leurs dirigeants et leurs cytoyens n'etaient pas responsables. Les dernieres lignes citees du rapport apporte LA solution et montre du doigt les responsables (les coupables?) Les juifs bien entendu! "Ein Hadash Tahat Hashemesh" a dit le plus sage des hommes.Nous les juifs, Rois du l'humour, rions bien en les entendant. Mais eux, se rendent ils compte de leur ridicule?

andrew 21/07/2009

je ris............plus de juifs,et,elles enlevent leur voile??????bravo lonuuuuuu!!

hakim 21/07/2009

Decidemment ils arrivent a rendre les Israeliens responsables de tous les malheurs qui encombrent les pays Arabes. C'est a croire qu'il sont cingles ou completement aveugles!Il y a bien longtemps que l'ONU est nu!

Chaibane 25/07/2009

"Rien ne pourra entraîner la paix". D'ailleurs, ce n'est pas une occupation israélienne comme ils ont toujours l'habitude de le claironner. Mais c'est tout simplement une force israélienne de maintien de la paix. Les familles palestiniennes ne sont pas pour l'autodétermination puisqu'ils font confiance au gouvernement israélien. Le problème provient des organisations palestiniennes inféodées à Damas et à Téhéran et à d'autres goupes d'intérêts. Même si Israël donnait une suite favorable à toutes les revendications qui sont formulées par les groupes palestiniens et surtout le Hamas, ces derniers les repousseraient en réclamant toujours davantage de concessions. Parce que les organisations palestiniennes n'auraient pas reçu l'accord des régimes syrien et iranien. Presque tous les Etats des pays du monde entier observent sans bouger le petit doigt pour prendre la défense d'Israël ou du moins exercer des pressions sur la Syrie et l'Iran pour qu'ils ne soutiennent plus les chefs le bandes  terroristes palestiniens, qui eux ont trouvé le moyen de vivre somptueusement en faisant durer les hostilités par la production en chaîne de mercenaires prêts à assassiner puis à crever, pouvus que leurs familles puissent encaisser une poignée de dollars. Tandis, que des diplomates de haut rang d'Europe des USA et de certains pays arabes se bousculent dans les hôtels à Tel-Aviv et à Jérusalem pour décrocher des rendez-vous avec des responsables israéliens afin de leur raconter des histoires à dormir debout. Toujours la même salade niçoise: "Israël doit faire le premier pas... Puis ils bouffent et mangent bien, avant de revenir un mois plus tard narrer les mêmes légendes. Autant pour ces profiteurs, les Fondations pour les Alliances des civilisations, le Comité des fils d'Abraham... Ils ne manque à la galerie que les fils de Zeus, les cousins de Goliath, les descendants d'Alexandre de Macédoine, les aieux des Incas etc... Pauvre Eretz Israël, mon amour, les vautours en ont profité de ta générosité, de ta naiveté et de ta bonté. Nathan Mostafa Chaibane