Nouveau feu rouge pour une attaque d'Israël sur l'Iran

Publié le par JSS

Après l'administration US, c'est au tour de Nicolas Sarkozy qui ajoute son grain de sel... Un grain de sel d'autant plus explicite qu'il intervenait quelques heures après que Netanyahu ait remis à sa place le délégué européen pour le Proche-Orient. Bibi lui aurait dit: "L'Europe n'a pas son mot à dire sur Israël... Encore moins quand c'est uniquement pour critiquer l'Etat Hébreu sans prendre en compte le terrorisme de certains palestiniens". Bibi réagissait au fait que l'UE venait de publier une dépêche très sévère à l'égard des barrages sécuritaires israéliens. Sans même confirmer le fait qu'une centaine d'entre eux ont étés supprimés par Tsahal pour faciliter la vie des palestiniens.

Une frappe unilatérale d'Israël contre l'Iran, accusé de vouloir se doter de l'arme nucléaire, serait une "catastrophe absolue", a ainsi dénoncé Nicolas Sarkozy. Le président français a précisé que les dirigeants israéliens ne lui avaient pas donné l'assurance qu'ils ne procèderaient pas à une telle attaque. "Je dis simplement qu'une attaque unilatérale serait une catastrophe absolue", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse en marge du sommet du G8 à L'Aquila, en Italie."Israël n'est pas seul" et il faut "regarder tout ceci avec calme", a insisté le président français.
Ben justement, c'est bien pour cela qu'Israël récalme depuis toujorus l'aide de l'UE dans ce dossier. Israël ne cesse de répéter que la bombe iranienne est un problème européen également... Pas seulement israélien. Mais jusqu'à présent, personne n'a vraiment écouté Jérusalem.
Pendant ce temps, le G8 a donné mercredi une nouvelle chance aux tentatives de dialogue avec l'Iran sur son programme nucléaire jusqu'à la fin septembre. Faute de résultats, de nouvelles sanctions contre Téhéran pourraient être alors envisagées. "C'est aux Iraniens de réfléchir", a souligné Nicolas Sarkozy. "En août le président iranien (Mahmoud Ahmadinejad, fraîchement réélu) prêtera serment, un nouveau gouvernement sera présenté. Est-ce qu'il veut la discussion ou est-ce qu'il ne la souhaite pas ? S'il ne la souhaite pas, il y aura des sanctions."
Décidément, avec l'UE, tout le monde peut vraiment faire n'importe quoi!.. Surtout Téhéran!

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joel 12/07/2009 13:26


Le Hezbollah interviendra en cas d'attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes, a déclaré Samir Kuntar, l'assassin libanais libéré par Israël dans le cadre d'un échange de prisonniers avec le Hezbollah.
Dans une interview accordée à la chaîné al-Jazeera, Kuntar a déclaré " Nous n'abandonnerons pas l'Iran, l'un des piliers de l'Islam".
(Guysen.International.News / 2009-07-12 13:17:00 ISRAEL)
 
"L' Iran un des piliers de l'Islam"  .  Pilier du terrorisme , c'est plus crédible !

Et Kuntar,  cet ignoble assassin  qui revient  à la charge ," ils " auraient du le liquider , sans état d'âme .

Yéhoudi 10/07/2009 09:19

Ca sent son De Gaulle "ne tirez pas les premiers" (1967)  mais en plus petit....