Procès des barbares: verdict avant dimanche...

Publié le par JSS

Après dix semaines de débats à huis clos, les juges du "gang des barbares" se sont accordé hier au moins deux jours de réflexion pour statuer sur le sort des 27 personnes, très jeunes pour la plupart, accusées d'avoir séquestré et torturé à mort Ilan Halimi début 2006. Le verdict de la cour d'assises des mineurs, qui s'est retirée pour délibérer dans un lieu tenu secret mercredi en fin de matinée, est attendu "normalement vendredi", peut-être seulement samedi, a indiqué une source judiciaire.
Outre le cas du chef du "gang" Youssouf Fofana, visé par une réquisition sans surprise de prison à vie et qui aura défié la cour jusqu'au bout avec ses provocations, il s'agit de parvenir à "la peine la plus juste possible" pour 26 coaccusés auxquels est imputé un degré de responsabilité très variable, souligne un avocat.
L'affaire à connotation antisémite avait ému toute la France et la peine maximale -- la perpétuité avec 22 ans de sûreté -- a été requise le 30 juin à l'encontre de Youssouf Fofana, 28 ans, d'origine ivoirienne, qui a reconnu durant le procès avoir porté seul les coups fatals à Ilan. Contre les autres, l'avocat général a réclamé un large éventail de peines, allant de la prison avec sursis jusqu'à 20 ans pour les deux complices jugés les plus actifs, sans compter deux acquittements.
Un réquisitoire immédiatement dénoncé par plusieurs parties civiles dont Francis Szpiner, l'avocat de la famille Halimi. Elles l'ont jugé trop clément envers les complices, notamment la jeune "mineure" -- 17 ans à l'époque -- accusée d'avoir attiré Ilan dans le piège en le séduisant (10 à 12 ans requis). Le verdict, est particulièrement attendu sur le sort de celle-ci. Alors que l'accusation a stigmatisé "une bande qui a oeuvré pour le pire", les avocats de la défense se sont relayés pendant une semaine pour dépeindre plutôt un groupe de "petits voyous" qui auraient été "embarqués" par Fofana pour des motifs "totalement crapuleux", selon une avocate. A en croire le défenseur de l'un d'eux, aucun des geôliers d'Ilan -- retenu en otage menotté, bâillonné, dénudé -- n'a jamais cru sa mort possible.
Les complices n'ont pas rompu le silence tout au long des 24 jours de détention parce que dans les cités "on se protège les uns les autres", a expliqué cet avocat. Me Szpiner a d'ailleurs reproché à l'un des accusés d'entretenir cette "loi du silence" en refusant de livrer les noms de deux complices du rapt jamais inquiétés. Unanimement qualifié de "maître d'oeuvre" du crime, Youssouf Fofana a multiplié les provocations depuis l'ouverture des débats le 29 avril, lançant ses chaussures à la tête des parties civiles et révoquant ses deux principaux avocats. Mercredi il a usé de son droit à s'exprimer une dernière fois pour lancer des propos nébuleux. "Il vaut mieux vivre un jour comme un lion que 100 jours comme un mouton", a-t-il dit, enchaînant ensuite, selon des témoins, avec des paroles en arabe. "Nous n'avons pas de traducteur", l'a interrompu la présidente Nadia Ajjan. "J'ai été un mouton mais je me suis battue comme un lion pendant cette audience de deux mois", a affirmé en écho à Fofana une coaccusée de 22 ans comparaissant libre pour non dénonciation de crime.

Publié dans France

Commenter cet article

Yéhoudi 10/07/2009 09:25

Bonjour mon Fils!Mieux! beaucoup mieux!!si tu veux la voir pour de vrai, Esther qui est sa grande amie a tout une série

JSS 09/07/2009 21:54

Et voilà que je me réveille presque marié !Finalement, ce n'est pas si difficile de trouver la femme de sa vie...Dis moi beau-papa, elle est vraiment comme sur la photo ta fille?

annie 09/07/2009 17:26

donc, si l'essentiel est assuré, la parole est à Jonathan, il est majeur et ne me demande plus trop mon avis.....

Esther 09/07/2009 17:24

Annie la fille de Yehoudi sans dot mais...

Esther 09/07/2009 17:19