Scoop JSS: La justice espagnole suspend ses enquêtes sur Israël: "pas de crimes"

Publié le par JSS

On s'en doutait, ils l'ont fait. Les espagnols ont officiellement annoncé le classement de l'affaire "Plomb Durci" qui avait tant défrayé la chronique.  Le juge du Haut Tribunal Pénal vient d'annoncer "qu'aucune preuve de massacre n'avait pu parvenir aux mains de la justice. Par conséquent, l'affaire est classée".
Le Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères, Avigdor Liberman, en tant que Président des Délégués des Ministres pour le traitement des demandes de l'étranger contre les responsables de l'armée et des forces de sécurité, s'est félicité de la décision de l'Audience Nationale.

Exactement dans le même temps, l'Espagne venait d'annoncer l'arrêt de l'enquête sur les forces aériennes israéliennes. L'Espagne s'était, en 2002, fait avocat du diable en annonçant l'ouverture d'un procès contre les responsables des forces aériennes israéliennes... Ces derniers avaient tué un terroriste palestinien (Shehada Salakh) en juillet 2002. Dans cette seconde affaire, Lieberman a déclaré qu'Israël aurait voulu que l'Espagne ne perde pas de temps. "Nous avons affirmé depuis le début que nous n'étions coupable d'aucun crime. Cette affaire aura coûté extrêmement cher au contribuable espagnol... Pour rien!. Cette plainte a été une tentative d'abus politique du système espagnol de la justice. Nous considérons que ces derniers actes mettent un terme à la question."

Publié dans Scoop JSS

Commenter cet article

Chaibane 04/07/2009 23:13

L'opération "Plomb durci" était seulement une contre offensive destinée à stopper les actes terroristes perpétrés par des Palestiniens au ordre de Damas et de Téhéran, contre des populations civiles israéliennes. Avant de la déclencher, le gouvernement israélien au moment des faits, avait adressé plusieurs mises en garde concernant ces attaques, à travers les Instances onusiennes aux groupes terroristes, mais en vain. l'Etat-major de Tsahal avait,lui aussi averti que la patience ayant ses limites, la riposte serait disproportionnée. Cependant, les organisations terroristes échaudées par leurs sponsors ont pris le message israélien à la légère. On connait la suite. Nathan Mostafa Chaibane