Israël sous pression russe: pas d'armes pour la Géorgie!

Publié le par JSS

Israël maintient les restrictions frappant sa coopération militaire et technique avec la Géorgie sous la pression de la Russie, rapporte aujourd'hui le ministre géorgien de la Réintégration Temour Iakobachvili. "Je sais qu’Israël n’est pas prêt à vendre certains types de produits (militaires) à la Géorgie bien que nos relations se poursuivent. Cela s’explique par son désir de respecter la position russe", a indiqué le ministre.
Il ne s’agit pas d’un embargo, cette politique d’Israël s’expliquant "plutôt par l’instabilité politique" (en Géorgie), a noté le ministre. "Des plaintes russes" ont entraîné la réduction des livraisons d’armes à la Géorgie, selon une source au sein du ministère israélien de la Défense. Dans le même temps, Israël tiendra ses promesses et ne rejettera pas automatiquement les nouvelles commandes d’armes géorgiennes, selon la source.
Début août 2008, les troupes géorgiennes ont attaqué la région géorgienne d’Ossétie du Sud détruisant en partie sa capitale économique Tskhinval. La Russie a introduit des troupes en Géorgie pour protéger les civils sud-ossètes dont beaucoup font toujours allégeance à la Russie "Poutinienne". Cinq jours plus tard, les Géorgiens ont été évincés de la république dont l’indépendance par rapport à Tbilissi a été reconnue par la Russie et le Nicaragua fin août. Avant le conflit en Ossétie du sud, Israël a envoyé instructeurs militaires israéliens et a fourni beaucoup d’armes, y compris des drones, à la Géorgie. A la veille des hostilités, les deux pays avaient réduit leur coopération pour ne pas ternir leurs rapports avec la Russie et par crainte d’actions symétriques de Moscou au Proche-Orient, selon les déclarations officielles faites à l’époque.

JSS et http://www.armenews.com

Commenter cet article