Appel à la destruction d'Israël par le Jihad Islamique Palestinien

Publié le par JSS

http://www.palestine-solidarite.org/jihad_islamique.jpgLe Jihad islamique a ré-annoncé, il y a quelques heures, son rejet à une solution à deux Etats pour régler le conflit palestino-israélien. "Cette soltuion constitue une menace et le président Mahmoud Abbas ne doit pas l'accepter", a déclaré Khaled al-Batsh, chef du Jihad islamique dans la bande de Gaza.
Le Jihad islamique est un mouvement terroriste palestinien créé par les Frères Musulmans Egyptiens. Il prône la destruction d'Israël et l'établissement d'un Etat palestinien dans dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem et dans tous les terrioires saisis par Israël avant 1948. Par contre, pas un mot sur les territoire passé du côté de la Jordanie. Par ailleurs, ce mouvement terroriste à également fait parvenir dans son message, on communiqué à l'"Ouest" ou il prévient que "l'Islam sera bientôt là pour la rédemption des infidels".

Publié dans Monde Arabe - Liban

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chaibane 11/06/2009 23:29

M.SachaIl est recommandé de faire le premier pas. Le gouvernement israélien devra coûte que coûte amorçer une prise de contact avec un mandataire du Jihad islamique afin de briser la spirale de la tension. Il est à prévoir qu'il y aurait au début un blocage. Mais à la suite d'un effort soutenu et un peu de chance, une rencontre peut-être organisée entre Israéliens et Palestiniens islamistes. Une offre alléchante sera proposée à toutes les factions islamistes radicales en contrepartie d'un cycle de négociations pour une durée de deux années. Au début les émissaires israéliens écouteront attentivement l'autre partie sans broncher. L'essentiel pour la diplomatie israélienne est de ne pas froisser ses interlocuteurs tout en essayant de savoir s'il y a une volonté chez les Islamistes de pouvoir se défairent de l'orbite syrien et iranien. En revanche, les Palestiniens islamistes radicaux s'engageront pendant ces deux années à respecter une trêve. S'ils acceptent, rien que les pourparlers, aucun ordre du jour ne sera fixé au cours des discutions. Les Islamistes seront autorisés à réitérer des menaces contre Israël et ils auront toute la liberté pour se défouler. Au lieu de recourir à des communiqués virulents à l'égard de l' Etat Hébreu par le truchement des médias, ils n'auront plus qu'à provoquer une réunion avec les Israéliens et déverser les propos malveillants... Une fois qu'on s'aperçoive que le moment est favorable, une proposition concrète et avantageuse leur sera faite. Je crois savoir de quoi il s'agit et on y avait jamais pensé auparavant. Oui, je reconnaîs que dans mon commentaire, on pourrait déceler un côté naif et enfantin. Mais ne vous en faites, je ne suis pas le genre à plaisanter sur un dossier tant sensible que dramatique que celui du Proche-Orient. Nathan Mostafa Chaibane

sacha 11/06/2009 18:46

M. Chaibane, je suis assez sceptique à l'idée que le jihad islamique pourrait vouloir entamer le dialogue avec Israel. Ses fondements idéologiques, en tant que mouvement jihadiste ne sont pas du tout orientés vers la reconnaissance d'un particularisme national palestinien, mais au contraire vers la création d'un califat islamique dont la première étape est, selon leur idéologie, la destruction d'Israel, et plus généralement, la domination musulmane dans la région. Tout au plus pourrait-on dire que de telles déclarations sont en partie instrumentalisées par la direction palestinienne autour de M Abbas, qui laisse ces mouvements radicaux s'exprimer de la même façon que les médias officiels arabes, à cette différence près qu'ils s'adressent sur le même ton cette fois-ci aux Occidentaux. Enfin, la présence de mercenaires - mudjahidin venant de différentes régions du monde musulman, à Gaza notamment, tend à confirmer l'idée qu'il ne s'agirait pas d'une forme (étrange pour le moins) d'appel à des négociations avec Israel.

Chaibane 11/06/2009 17:39

Bonjour,Quant le Jihad islamique appel à la destruction d'Israël,il ne faut surtout pas le prendre au mot. Ces menaces sont d'ordre tactique. A chaque annonce d'un nouveau plan de paix pour tenter de régler le conflit israélo-palestinien, des factions palestiniennes d'obédience islamique font monter les tension par des déclarations résolument hostiles à l'Etat d'Israël. Sur le plan stratégique, c'est une autre paire de manches. A mon avis en tant que blogueur et non comme expert, le Jihad islamique désire ouvrir le dialogue avec le gouvernement israélien. Une concession que celui-ci devra en principe faire. Parce qu'il est possible que les groupes islamistes radicaux palestiniens cherchent en cet instant  même de trouver le moment propice afin de rompre avec la tutelle de Damas et de Téhéran. La diplomatie israèlienne devra axer ses efforts sur les Palestiniens de Hébron qui semble-il auraient de l'ascendant sur toutes les branches radicales évoluant à Gaza et en Judée- Samarie pour une séance de débriefing. Les Islamistes palestiniens seraient enclins à abandonner une fois pour toute le terrorisme et reconnaître l'Etat d'Israël avec Jérusalem comme capitale immuable mais à une seule condition. Prière de résoudre l'énigme. Nahan Mostafa Chaibane

sacha 10/06/2009 14:48

Les freres musulmans s'en foutent de la jordanie?? Faut vraiment pas connaitre le proche-orient!! Non, les ikhwan savent à quoi s'en tenir depuis septembre 1970... Tout comme en Syrie :
"Le massacre de Hama résulte de la répression du pouvoir syrien d'Hafez el-Assad contre les insurgés de la ville de Hama en février 1982. On estime entre 25 et 50 000 le nombre de victimes.
Le 2 février 1982, la population de Hama, à majorité sunnite, menée par 150 officiers s'insurge contre le pouvoir en place, suite à l'arrestation d'imams fondamentalistes. L'armée syrienne réplique en assiégeant et bombardant 27 jours durant la ville et pratique la politique de la terre brûlée, un tiers de la ville - comptant de nombreux joyaux architecturaux – est alors détruit. Elle se livre aussi à des massacres dans les colonnes de réfugiés quittant la ville, torturant et exécutant les opposants politiques avérés ou supposés. Ces événements n'ont pas été, ou peu, relayés dans la presse occidentale, et n'ont pas soulevé l'indignation à l'étranger, car ils ont été occultés par la fermeture du pays et par la guerre du Liban. (source wikipédia)
Bien sur, pas un mot venant des courageux "anti-sionistes" défendant les "droits humains bafoués" ou dénonçant à tire-larigot un "génocide a Gaza" ...

Pax 10/06/2009 14:00

La jordanie est à 80%palestinien ont leur interdit sous peine de représailles ils sont obligés de le taire la Jordanie est le Tampax(tampon) d'Israel qui compte bien continuer de voler de massacrer d'opprimer les peuples alentours et qui finiront par atteindre l'Arabie Saoudite qu'Israel souhaite conquérir et a programmer selon un programme qui s'étale sur 500 ans mais là le Yéhoudi déjà vieux sera parti pour le Grand Voyage. Enveloppé drapés et parfumé comme le font ses frères musulmans.