Election Européennes: les perdants vraiment mauvais perdants!

Publié le par JSS

Seraient-ils mauvais perdants? Plusieurs responsables politiques ont lié le bon score d'Europe Ecologie dimanche aux européennes à la diffusion deux jours auparavant du documentaire «Home» de Yann Arthus-Bertrand sur la dégradation de l'environnement.
«Je tiens à dire que je ne suis pas dupe de la manipulation qui a consisté, il y a deux jours à faire passer à une très grande échelle le film de Yann Arthus-Bertrand. Je pense que tout cela était réfléchi, précisément prévu pour pousser Europe Ecologie», a déclaré la vice-présidente du Front national Marine Le Pen. Plus mesurée, l'ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage (MoDem), présidente de la formation écologiste Cap21 a évoqué une possible «arrière pensée» dans la programmation. «Mais je ne pense pas que cela soit uniquement pour cela que les électeurs se sont prononcés.»
Sur «France 2», la journaliste Elise Lucet a rappelé que «Home» a été diffusé en même temps dans 134 pays. Cette décision a été prise il y a un an et demi alors que la date des élections européennes n'était pas connue, a-t-elle ajouté. Une information confirmée par le service de presse de la chaîne.
«Jamais on ne s'est posé la question du calendrier, simplement parce qu'on ne s'attendait pas à un tel succès», confie une des responsables de France2, jointe par 20minutes.fr. «Ce film a été engagé il y a deux ans, et sa date de diffusion a été choisie pour tomber en même temps que la  journée mondiale de l'environnement», précise-t-elle. Le film a réuni 8,3 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 33% de part d'audience.
Yann Arthus-Bertrand, lui, n'hésite pas à faire le lien entre son film et le succès du parti écologique. «Home» a «certainement favorisé» le succès d'Europe Ecologie aux élections européennes, a estimé lundi le réalisateur. Dimanche, un sondeur avait aussi expliqué le succès des verts par la large diffusion de «Home» ajoutée à l'algarade entre le président du MoDem François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit.
Du côté des Verts, Noël Mamère, interrogé par 20minutes.fr estimait dimanche soir que le film avait pu «agir sur les marges», mais pour le député de Gironde la victoire vient avant tout du «programme d'Europe Ecologie et de sa capacité à rassembler» plutôt que du film de Yann Arthus-Bertrand.

Publié dans Europe

Commenter cet article