Netanyahu: "Jérusalem capitale éternelle et indivisible d'Israël"

Publié le par JSS

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a répété cette après-midi que Jérusalem "restera" la capitale unifiée d'Israël, lors d'une cérémonie marquant le 42ème anniversaire de la conquête et de l'annexion du secteur oriental de la ville. "Jérusalem est la capitale d'Israël. Elle l'a toujours été, le restera pour toujours et ne sera jamais divisée", a déclaré Bibi durant cette cérémonie à la Colline des munitions, haut lieu des combats qui ont opposé les troupes israéliennes à celles de la Jordanie durant la guerre israélo-arabe de juin 1967.
Israël observe le calendrier hébraïque lunaire pour marquer cette cérémonie annuelle. "Le lien du peuple juif et de Jérusalem remonte à des milliers d'années (...) Elle restera unifiée sous notre souveraineté. Jamais depuis que la ville a été réunifiée, la liberté de culte pour tous n'a été aussi pleinement assurée", a poursuivi M. Netanyahu. Peu auparavant, le chef de l'Etat hébreu, Shimon Peres, avait de son côté déclaré: "Jérusalem a été et restera la capitale d'Israël, et n'a jamais été la capitale d'aucun autre Etat".
Quelque 200 Palestiniens et Israéliens ont de leur côté manifesté jeudi à Jérusalem-est contre l'annexion par Israël de Jérusalem-est. Cette annexion de facto a été complétée par le vote le 30 juillet 1980, d'une "loi fondamentale" proclamant Jérusalem "réunifiée et capitale éternelle d'Israël". Des députés de la coalition de droite au pouvoir en Israël ont annoncé jeudi le dépôt d'un projet de loi contre toute concession sur Jérusalem, exigeant une majorité spéciale pour toute modification des limites municipales.
Le précédent gouvernement israélien avait laissé entendre qu'Israël pourrait renoncer à sa souveraineté sur certains quartiers arabes de Jérusalem-est dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur Etat.

Mais l'actuel gouvernement de droite dirigé par Benjamin Netanyahu, issu des élections du 10 février, écarte une telle option.

La population actuelle de Jérusalem s'élève à 760.800 personnes dont près de 492.400 juifs (65%) et 268.400 Arabes (35%), presque tous des Palestiniens de Jérusalem-est, selon des chiffres publiés cette semaine par l'Institut de Jérusalem d'études israéliennes.

Commenter cet article