Plus fort que l'Anthrax! Un "proche" d'Obama aurait-il la grippe porcine?

Publié le par JSS

Le porte-parole de Barack Obama Robert Gibbs a fait état ) l'instant même d'un possible cas de grippe porcine humaine dans la délégation ayant accompagné le président américain au Mexique en avril. L'individu, un membre du service de sécurité de l'un des ministres ayant voyagé avec Obama, n'a pas été dépisté comme ayant été contaminé par le virus, a dit Gibbs devant la presse.
Mais trois membres de sa famille, sa femme, son fils et son neveu, ont été testés comme probablement contaminés, et d'autres examens sont en cours pour confirmer ce résultat.
Si l'individu, dont Gibbs n'a pas dévoilé l'identité, a été bien été malade à partir du 16 avril et est revenu du Mexique le 18 avril avec des symptômes de grippe, il s'est passé trop de temps entre son retour du Mexique et les tests auxquels il s'est soumis pour éventuellement détecter le virus H1N1 de la grippe porcine.
Selon le porte-parole, cet homme est arrivé au Mexique le 13, trois jours avant l'avion de Obama et de son entourage rapproché, pour préparer l'arrivée du secrétaire à l'Energie Stephen Chu. Il n'a pas pris le même avion qu'Obama, mais il s'est trouvé au même dîner que lui le 16 avril à Mexico.
Toutefois, "on lui a demandé précisément s'il s'est approché à un moment ou à un autre autre à moins de deux mètres du président, et la réponse a été non", a affirmé Gibs.
Quant aux trois membres de sa famille, ils ont souffert de symptômes "modérés", ils n'ont pas reçu de traitement et ils n'ont pas été hospitalisés.
Mais la question essentielle reste là... Que se passerait-il demain si le président américain était touché par ce virus ?

Publié dans USA

Commenter cet article

Yehoudi 01/05/2009 08:00

Francine, tu vas te faire  gronder par René !!!!

FRANCINE 01/05/2009 00:45

On en fait un plat de cette grippe porcine ! c'est comme la vache folle n'est -ce pas !Et alors si Obama était contaminé est-ce si tracassant, c'est comme tout un chacun, un commun des mortels, voilà qu'il est pris comme un Dieu !Cela le fera plus réfléchir sur les décisions à prendre contre Israël, il sera au moins ensuqqué ! (vocabulaire marseillais intraduisible mais qui dépeint bien l'état d'affaiblissement d'un malade)