Soleiman, le chef espion egyptien, à Jérusalem

Publié le par JSS

http://coincentral.files.wordpress.com/2009/01/suleiman_pmar2.jpgLe chef des services de renseignements egyptien, Omar Solimane, a effectué cette semaine une courte visite en Israël, où il a rencontré le premier ministre, Benyamin Netanyahu.
Omar Solimane n'en est évidemment pas à sa première en Israël. Le chef des services de renseignements, en charge des dossiers israélien et palestinien, s'y rend régulièrement. Mais cette visite fait suite à la nomination d'un nouveau gouvernement extrémiste à Tel-Aviv présidé par l'ancien premier ministre et chef du Likoud, Benyamin Netanyahu. « L'objectif est d'établir un premier contact avec le gouvernement israélien et faire le point sur la situation avec les Palestiniens », indique une source diplomatique ayant requis l'anonymat.
Dans un discours retransmis par la télévision, le président Moubarak a affirmé cette semaine qu'il avait invité Netanyahu pour une visite en Egypte, mais que Lieberman ne l'accompagnerait pas. « Le Premier ministre israélien pourrait venir nous voir en mai. Il viendra seul avec son directeur de cabinet. Il ne sera accompagné d'aucun autre ministre », a ajouté le président Moubarak. Photo service de presse de la Présidence - Omar Solimane et Ehud Barak
Une certaine tension
Le général Soliman est le principal intermédiaire entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas en vue de la libération du soldat israélien détenu Gilad Shalit à Gaza contre des centaines de prisonniers palestiniens. « Malgré les déclarations d'Avigdor Lieberman qui ont provoqué une certaine tension entre Le Caire et Tel-Aviv, l'Egypte devait reprendre les contacts avec les Israéliens », déclare Abdel-Rahmane Chadi, politologue. Et d'ajouter que M. Lieberman a réaffirmé cette semaine son opposition au plan de paix arabe.
«Ces propos irresponsables vont remettre les discussions entre les deux camps à zéro et auront des répercussions négatives dans la région», explique Abdel-Rahmane Chadi. En fait, le chef de la diplomatie israélienne a déclaré qu'il y a dans le plan de paix arabe un point inacceptable qui porte sur le droit au retour des réfugiés palestiniens. « Cette question ne saurait être mise sur la table des discussions, car Israël doit rester l'Etat du peuple juif et qu'il ne faut pas accepter le droit au retour des réfugiés palestiniens », a déclaré Lieberman.
http://www.mofa.ps/eng/images/stories/mr._omar_suleiman.jpgLe Caire veut poursuivre ses efforts
Ces prises de position du gouvernement israélien vont compliquer la tâche du Caire qui joue le rôle de médiateur entre Israéliens et Palestiniens. L'Egypte est quand même déterminée à poursuivre ses efforts même avec un gouvernement israélien réticent. « Le Caire a déjà négocié avec Benyamin Netanyahu lorsqu'il était à la tête du gouvernement israélien entre 1996 et 1999 et il a pu obtenir de lui des gains en faveur des Palestiniens », explique une source diplomatique ayant requis l'anonymat. Et d'ajouter, dans une allusion aux propos de Lieberman : « Le Caire ne va pas abandonner la cause palestinienne à cause de quelques déclarations irresponsables qui ont pour but d'écarter l'Egypte du dossier israélo-palestinien. L'Egypte est consciente de cette affaire et c'est pour cette raison qu'elle a envoyé M. Omar Solimane en Israël pour entamer des négociations avec le chef du gouvernement ».
Dans un apparent souci d'apaisement, M. Lieberman avait déclaré que l'Egypte était un partenaire important et un élément stabilisateur dans la région. Ce à quoi Le Caire avait répliqué qu'il n'avait besoin de personne pour attester de son prestige et de son rôle, surtout de la part de ceux qui l'ont attaquée par le passé.

Publié dans Monde Arabe - Liban

Commenter cet article

joel 29/04/2009 11:19

Il ressemble vraiment à ....SOLIMAN LE MAGNIFIQUE  .http://fr.wikipedia.org/wiki/Soliman_le_Magnifique