Affaire Faurisson - Dieudonné renvoyé devant le tribunal pour injures raciales

Publié le par JSS

Dieudonné a encore des ennuis avec la justice. Le parquet de Paris a annoncé mercredi après-midi que le politi-co-mique était renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour "injures raciales". Le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire le 29 décembre après que l'humoriste eut accueilli Robert Faurisson sur la scène du Zénith, à Paris. Un assistant de Dieudonné, déguisé en déporté juif, avait alors remis à l'historien révisionniste le "prix de l'infréquentabilité et de l'insolence".
L'apparition de Robert Faurisson a suscité de vives réactions de la part des responsables politiques et des  associations, qui ont appelé à l'ouverture d'une enquête. C'est au terme de cette enquête préliminaire que le parquet de Paris "a engagé des poursuites pénales à l'encontre de Dieudonné Mbala Mbala des chefs d'injures commises à l'encontre d'un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, en l'espèce des injures antisémites".
Dieudonné a déjà été condamné à plusieurs reprises pour ses provocations. La cour d'appel de Paris a ainsi confirmé, le 26 juin, la condamnation de l'humoriste pour avoir assimilé, en 2005, la mémoire de la Shoah à de la "pornographie mémorielle". La cour d'appel l'a également condamné le 15 novembre 2007 pour avoir tenu, en 2004, des propos où il comparait les "juifs" à des "négriers". Dernière sortie en date : Dieudonné a décidé de se presenter aux elections europeenes sous l'etiquette "anti-communautariste" : antisioniste.
Plusieurs municipalités en France et a l'etranger, comme Besançon, Caen ou Belfort, ont récemment annulé des spectacles de cet homme politique antisemite en raison de ses positions anti-juives. 
Son procès est prévu devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris le 5 mai à 13 h 30.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article