Les juifs américains veulent se venger de l'attitude Turque!

Publié le par JSS

Dans son édition en date du 25 mars 2009 le quotidien israëlien le « Jerusalem Post » écrit « Malgré une tension sérieuse dans les relations avec la Turquie suite à la dure critique turque sur l’opération plom durci, Israël n’a pas changé sa politique sur la question de la qualification de génocide du meurtre au début du 20ème siècle d’environ 1.5 million d’Arméniens. Cette question est de nouveau à l’ordre du jour car des législateurs américains ont présenté la semaine dernière, comme ils le font chaque printemps, une résolution qui appellerait les meurtres "de génocide". "Notre position sur cela n’a pas changé" a dit un haut fonctionnaire israélien du service diplomatique au Jerusalem Post. La position de l’Israël sur cette question a été pour la dernière fois formellement articulée en mars 2007, quand le Knesset a eu une discussion parlementaire sur la question.(...) Le diplomate a dit que la critique vicieuse du Premier ministre Turc Recep Tayyip (...)n’avait pas changé la position d’Israël sur la question du génocide arménien. (...) Les leaders juifs américains insistent pour que "les rapports entre la Turquie, Israël et les Etats-Unis restent très important" a dit le vice-président de la Conférence des Présidents Exécutifs Malcolm Hoenlein. "Notre position n’a pas changé" a ajouté Jess Hordes, le chef de la Ligue Anti-diffamation au bureau de Washington. La position déclare actuellement qu’une résolution du congrès sur la question serait "contreproductive".

Tandis que l’ADL a étiqueté ce qui est arrivé aux arméniens de génocide, Jess Hordes a noté "cette question sera mieux traitée par les parties elles-mêmes" plutôt que par le Congrès. Il a aussi noté que depuis l’opération dans la Bande de Gaza, l’ADL avait vu que la Turquie avait pris des mesures pour traiter l’antisémitisme à l’intérieur du pays. "On espère que les différences qui sont apparues au cours de cette opération seront derrière nous. Les deux pays reconnaissent qu’ils ont des relations stratégiques qui sont importants à maintenir." Mais malgré toutes ces assurances, quelques groupes Juifs disent qu’ils commencent à voir la diminution de l’appui envers la position de la Turquie parmi les Juifs américains. En février (...) un haut officiel d’une importante organisation juive américaine a admis que "qu’aucun Juif ou Israélien d’après son avis ne pourrait insulter la Turquie, mais la prochaine fois ils ne pourraient pas venir en aide à la Turquie ou esquiver tout à fait la question."

Un autre haut officiel, s’exprimant au Jerusalem Post, a suggéré que le changement pourrait être plus dramatique. "L’adhésion populaire des principales organisations n’a jamais été heureuse au regard du massacre des arméniens, même si cela est arrivé il y a longtemps. Après tout, ’ il y a longtemps ’ était juste 25 ans avant l’Holocauste" a dit l’officiel. "Mais [on voit le soutien de la Turquie] comme la vie ou la mort pour les Israéliens."

Cela a changé d’une façon évidente a dit l’officiel. "Le comportement d’Erdogan dans Davos était honteux. Il a appelé les Israéliens ’ des tueurs de bébé. ’ Il a dit au Parlement de Turquie que les Juifs contrôlaient les médias. Il a dit des choses que, s’il était un chef politique en Amérique, nous manifesterions à l’extérieur de sa maison. Les gens se demandent maintenant , « qui allons-nous attrapper pour cela ? » Il n’y a pas beaucoup d’appui dans la base pour se pencher en arrière pour répondre aux besoins de la Turquie tout de suite."

Publié dans USA

Commenter cet article