La LDH incite au jumelage avec des villes des Territoires Palestiniens

Publié le par JSS

A la suite d'une réunion publique organisée par la section Chalonnaise de la Ligue des Droits de l'homme (LDH) le 6 février denier avec pour invités le Député Maire de Montceau les Mines Didier Mathus et le numéro un de la haute autorité palestinienne en France, un Collectif Palestine du Chalonnais a été créé.
Didier Mathus est le Fondateur et vice président du Groupe d'études à vocation internationale sur les Territoires autonomes Palestiniens et Madame Hind Khury déléguée générale de l’Autorité Palestinienne en France sont donc intervenus à la maison des syndicats en présence d'une assistance nombreuse pour une première rencontre publique autour des problèmes de la Palestine.C'est à l'issue de cette réunion publique que que le collectif palestine s'est constitué.

UNE PETITION POUR UN JUMELAGE
Aux côtés des militants de la L.D.H, se retrouvent les représentants des sections chalonnaises du P.C.F, des Verts ainsi que Le Centre Inter Culturel Franco Maghrébin et Chalon Oxygéne au sein de ce collectif. Ce dernier fait circuler une pétition qui "soutien la proposition pour que la commune de Chalon s'engage à la création d'un jumelage en Palestine".
Peut-être une ville ou un camp, les responsables chalonnais de collectif tissent donc des liens pour que soit concrétisée cette proposition qui sera sans doute émise sous forme d'un voeu au sein d'une future réunion du conseil municipal. La pétition circule actuellement dans différents quartiers de la ville. D'autres initiatives seront sans doute impulsées afin de promouvoir et de soutenir "la création d'un Etat indépendant, seule solution à une paix juste et durable" par ce collectif.

DES GENS SOUFFRENT DE PART ET AUTRE
En qualité d'organisation, le parti socialiste chalonnais n'est pas membre de ce collectif. Néanmoins, plusieurs militants le sont dans le cadre de leur engagement associatif. "A l'échelon national, des nuances d'appréciations sur le conflit palestine-Isräel existent" reconnait sous le couvert de l'anonymat un militant-élu socialiste chalonnais. "Pas de commentaire" également du côté de la communauté juive qui déplore toutefois "certains propos entendus lors d'une manifestation y compris à Chalon. Il ne faut pas faire d'amalgame entre le gouvernement d'Israel et le peuple.Des gens souffrent des deux côtés". Toutefois, il est précisé que "les relations locales avec les autres confessions sont qualifiées d'excellentes, notamment au sein de l'association oeucuménique Vivre la Bible".
La ville est déjà jumelée avec trois autres cités, mais s'il se concrétise le jumelage avec une ville palestienne serait un "symbole fort" relève t'on au collectif qui entend donner de la voix !

Repris du site local: vivre à Chalon

Publié dans France

Commenter cet article