Carnage à la Yeshiva "Merkaz Ha-Rav" : Premier anniversaire

Publié le par JSS

Dans la vie, il y’a des souvenirs qui sont durs à se rappeler, et  parmi ces souvenirs,  des drames communs à l’instar de l’événement qui a secoué Israël il y’a juste une année. Le 6 mars 2008, un  terrible  attentat a eu lieu à l’école talmudique  Yéshiva Merkaz Ha-Rav  en plein centre de Jérusalem, C’était  la pire des attaques terroristes en Israël depuis 2006, huit étudiants ont été tués. En plus, ce jour avait coïncidé avec le premier jour du mois d’Adar qui aurait du être pour  les juifs un jour de fête  mais qui  s’est transformé en jour de deuil.

A Jérusalem, ville Juive depuis 3300 ans, 8 enfants de cette école Talmudique ont été lâchement assassinés. Perpétré dans l'une des plus prestigieuses académies talmudiques du pays, cet attentat  a secoué tous ceux qui croient encore dans la paix au Proche Orient.

Le carnage dans la  Yeshiva "Merkaz Ha-Rav" était  un acte de barbarie immonde. L’attentat  a reflété la voie extrémiste et inhumaine du Hamas. C'est la fleur de la jeunesse juive qui  était assassiné : des enfants de 16 à 20 ans, qui apprenaient la Thora, qui devaient encore faire leur service militaire, des enfants innocents qui ont été sauvagement assassines. Et puis, on  demande encore aux israéliens  d'être plus tolérants, de faire des sacrifices! Sdérot se fait canarder depuis huit  ans, et à présent c'est le tour d'Ashkelon.

Les israéliens étaient  meurtris par ce qui leur était arriver ce jour là à Jérusalem. C'était assez déprimant pour eux de voir qu'ils n'arriveront jamais à rien et que le bout du tunnel est loin, très loin. Mais cela ne devais  que renforcer le peuple israélien, au contraire, de ce que croient ces barbares qui leur entourent. Ils n'ont qu'une idée c'est de tuer des juifs au lieu d'essayer de rendre leurs peuples heureux.

Après une année de ce carnage,  je suis certain  que leur détermination à vivre chez eux dans un Etat juif ou pourtant toutes les confessions sont représentées ne faiblira pas. Mais ce qui choque le plus, c'est que l'auteur de ce lâche attentat était un arabe israélien  qui jouissait des mêmes avantages que tout autre habitant d'Israël. De surcroît, il était employé de la Yeshiva et fréquentait quotidiennement ses futures victimes. Ce qui se résume à un meurtre de sang froid prémédité.

Après cet attentat, les parents du terroriste n'ont rien trouvé de mieux que de lui ériger une tente d'hommages en plantant des drapeaux du Hamas et du Hezbollah et cela en plein coeur du pays d’Israël .Même la Jordanie   avait  refusée cela !

Israël demeure  jusqu’à aujourd’hui le seul  pays  tolérant au monde qui permet de faire honneur sur son territoire à un méprisable assassin des juifs .J'espère que dans le futur  les autorités vont savoir mettre un terme à ce toupet sans nom. Si ces gens la veulent soutenir ces entités nocives pour tous les peuples de la région, il se fera un plaisir de les accompagner à la frontière.

Pour ce qui concerne les réactions arabes à l'attentat de Jérusalem : on se souvient  que le  silence  des gouvernements arabes, et bien sûr les manifestations de joie à Gaza et au Liban étaient  insupportables. Rappelons tout de même, qu’après les  24 heures de cet attentat,  il y’ avait des mesures significatives qui ont été enregistrés pour la première fois et qui méritent d’être cité aujourd’hui   : les autorités jordaniennes avaient interdit la "tente de deuil" dressée par des cousins du terroriste alors qu'à Jérusalem (grande est la tolérance du gouvernement israélien), la famille directe du terroriste  a pu en dresser une ... décorée des drapeaux du Hamas! Autre chose : l'Egypte a détruit 6 tunnels de contrebande d'armes et missiles, et elle a refermé sa frontière avec Gaza et a doublé ses forces de sécurité seulement quelques heures après l’attentat  de la Yeshiva  ... s'ils l'avaient fait  plut tôt, le Hamas n'aurait pas été en mesure de  commettre ce attentat et de  bombarder tout le Sud d’Israël !

Une année après  l’attentat  de la Yeshiva "Merkaz Ha-Rav", ce triste anniversaire vient  nous rappeler l'aveuglement des ennemis d’Israël.  Cet assassinat ignoble d'enfants étudiant le talmud nous a montré le vrai visage de ses barbares qui s’en prennent à l’enfance. Le symbole était  immense à l'image des nazis voulant tuer dans l'oeuf tout "savoir" juif. Cela se passe de commentaires !!Et bien sûr, aucun pays arabe n'a daigné reconnaître la barbarie et pour cause.

Le carnage de la Yeshiva "Merkaz Ha-Rav" nous rappelle aussi qu’Israël  est attaqué depuis sa naissance et se défend contre la plus complexe des guerres, la guerre de guérilla, dans sa forme la plus dévoyée, celle qui brouille les frontières entre civils et combattants, pour mieux s’abriter derrière les civils. A-t-on jamais vu Che Guevara attaquant les écoles ?

En assassinant ces huit enfants, par cet acte lâche et barbare, ils ont voulu tuer votre jeunesse, ils ont voulu atteindre la capitale Jérusalem, ils ont voulu tuer le symbole fort du judaïsme religieux et du sionisme, pilier d’Israël, foyer du peuple juif, autour duquel vous prodiguez

Nous avons toujours en mémoire  ces huit enfants  qui ont été assassinés  de sang froid dans leur  école à Jérusalem. Nous avons toujours les  images de ces  nombreux autres enfants qui étaient  blessés, traumatisés. Nous savons aujourd’hui que l’attaque de l’école  était le fruit d’une action longuement préparée. Les glorieux guerriers tueurs d’enfants ont crié victoire.

L’enfant ; c’est l’avenir, c’est l’espérance.

En tirant à la mitraillette sur des enfants,  on  a voulu tuer le présent, mais également fusiller l’avenir. Pas d’espace sacré hurlent les assassins. En mitraillant des enfants en prière, c’est sur le judaïsme et sur le droit de pratiquer la religion de son choix que l’on a tiré. En massacrant des enfants qui étudient, c’est le savoir, la connaissance, l’intelligence, que l’on a pris pour cible.

Ce crime, sans doute l’un des plus grands, par son aspect monstrueux et sa force symbolique, depuis les attaques du 11 septembre 2001, montre que ceux qui l’ont planifié, ne visaient pas seulement Israël mais les juifs ; pas seulement les juifs, mais les hommes, pas seulement les hommes mais les enfants. Ils ont voulu tuer ce qui constitue l’humanité de l’Homme : l’espoir, la diversité religieuse, l’intelligence. En un mot, la liberté…En prenant pour cible des enfants en prière, ils ont voulu faire savoir au monde entier qu’il n’y avait à leurs yeux, aucun espace pour la paix, ni aujourd’hui, ni demain.

Ils ont voulu faire savoir au monde entier, qu’entre eux et Israël, entre eux et le reste de l’humanité, il n’y a aucune possibilité de paix. Aucun répit, aucune trêve possible. Cela, les islamistes l’ont dit et répété, ici et ailleurs. Depuis des siècles. Ces dires, on se bouche les oreilles pour ne pas les entendre ; ces meurtres, on se ferme les yeux pour ne pas les voir.

Collectif Arabes Pour Israël http://arabespourisrael.unblog.fr/ arabespourisrael@gmail.com

Publié dans Tribune Libre

Commenter cet article