La Russie menace t-elle la vie d'Obama ?

Publié le par JSS

Des chasseurs canadiens ont décollé pour intercepter un bombardier stratégique russe qui s'approchait de l'espace aérien canadien dans les 24 heures avant la visite à Ottawa du président Barack Obama le 19 février, a révélé vendredi le ministre de la Défense Peter MacKay.
Les deux F-18 ont fait signe au bombardier Bear de faire demi-tour, a déclaré le ministre au cours d'un point de presse, précisant que l'appareil n'avait pas pénétré dans l'espace aérien nord-américain.
"Je ne vais pas accuser les Russes d'avoir fait cela délibérément pendant une visite présidentielle, mais c'est une forte coïncidence", a ajouté M. MacKay, en notant qu'il y a eu ces derniers temps "un accroissement de l'activité" aérienne russe dans l'Arctique.

"Dans les 24 heures avant la visite du président (Obama) au Canada, nous avons fait décoller deux chasseurs F-18. Ils sont allés à la rencontre d'un avion russe qui s'approchait de l'espace aérien canadien et comme ils l'ont fait à d'autres occasions, ils ont envoyé des signaux très clairs - qui ont été compris- enjoignant à l'avion de faire demi-tour et de retourner dans son espace aérien, ce qu'il a fait", a déclaré M. MacKay.

Il a fait valoir que cela n'était pas "inhabituel, car les activités dans le Nord" se sont accrues.

Cela "souligne l'importance de la défense aérospatiale nord-américaine (Norad)" et la nécessité de faire preuve de vigilance dans la défense de notre espace aérien et de notre souveraineté, a encore déclaré le ministre.

Il participait à une conférence de presse avec le commandant du Norad, le général Gene Renuart et le chef d'Etat major canadien, le général Walt Natynczyk.

Le Canada et les Etats-Unis sont unis par le Norad, l'Accord de défense aérospatiale de l'Amérique du Nord, depuis 1958.

Publié dans Russie

Commenter cet article

Lizotchka 28/02/2009 19:46

Il ne faut pas exagérer quand même. Parler de tentative d'attentat tant qu'on y est!