Scoop JSS: La réponse d'Amnesty International a Israël

Publié le par JSS

Avant tout, si vous souhaitez vous rappeler du communique du Ministère des Affaires Étrangères Israélien, suite a la parution du rapport scandaleux d'Amnesty international, cliquez ici.

J'ai reçu cette réponse grâce à un lecteur du blog, Richard J., qui a contacté Amnesty International pour avoir leurs réactions quand au communiqué israélien...
Voila le mail qu'il vient de me transférer:
"(...) Non! Nous ne mettons pas sur le même plan le Hamas et Israël. Nous ne cherchons pas à être "équilibrés" mais nous nous efforçons d'être"impartiaux", tous nos rapports et communiqués en sont l'illustration.
Par contre, c'est la raison d'être d'Amnesty : notre combat  pour le respect du droit humanitaire international est universel et doit s'appliquer à tous.
A ce jour, nous avons autant de réactions nous taxant  de pro-palestiniens que de pro-israéliens, ce qui laisse à penser que la position d'Amnesty est impartiale. ( Tout au moins nous faisons le maximum pour l'être ). Si vous avez lu, depuis le début du conflit l'ensemble des publications d'Amnesty ( communiqués de presse,  rapports) vous pourrez constater qu'Amnesty, chaque fois, insiste sur le caractère disproportionné de la riposte israélienne, ainsi que sur les tirs de roquettes du Hamas sur la population civile israélienne.
Nos chercheurs sur place, ont bien noté l'existence de crimes de guerre et Amnesty demande la création d'une commission d'enquête indépendante et impartiale. Bien évidemment, les tirs de roquettes du Hamas et des groupes armés palestiniens, même s'ils produisent peu de dégâts,  le fait qu'ils soient tirés sur des populations civiles constituent un crime de guerre au regard de la IVe Convention de Genève. Une commission d'enquête aura  comme mission de juger les choses de manière qualitative et  quantitative. Au début du conflit : le gouvernement israélien déclarait que le Hamas serait détruit à l'issue de l'opération militaire, le Hamas déclarait que Gaza serait le cimetière de centaines de militaires israéliens.
Aujourd'hui, Israël déclare treize soldats tués ( dont trois par accident), le Hamas dans un communiqué, 48 morts.
Qui a véritablement souffert? La population civile avec plus de 1300 morts dont 400 enfants.
En espérant avoir contribué au débat."

Une réponse scandaleuse... Sans reprendre ce torchon dans les détails voila ce qui me fait réagir le plus:
-"Nous ne cherchons pas à être "équilibrés" mais nous nous efforçons d'être"impartiaux", tous nos rapports et communiqués en sont l'illustration." Le problème est que, durant l'opération plomb durci, au moins 80% de leurs communiqués de presse critiquaient ou dénonçaient les israéliens... Alors que pendant les huit années ou Israel a reçu plus de 12.000 missiles, combien de communiques sont parus ? Devinez...
-"notre combat  pour le respect du droit humanitaire international est universel et doit s'appliquer à tous."  Dans ce cas, pourquoi je n'entend pas Amnesty réagir a ce qu'il se passe en Tchetchenie ? Au Sri Lanka ? Ou tout simplement dans les tueries inter-palestiniennes ?...

-"insiste sur le caractère disproportionné". J'en reviens toujours au même débat... Que signifie disproportionne ? L'envoie de 12.000 roquettes lancées aveuglements sur les gazaouis ? Ou "vous avez tue trois personnes, on va vous en tuer trois"? Israel est un état qui se bat face au terrorisme aveugle, l'usage de la force est plus que nécessaire pour détruire les infrastructures de ceux qui rêve de détruire une nation. Par ailleurs, il s'agit d'une guerre... C'est le plus fort qui gagne... Ce n'est pas un duel de gentleman ! Si demain le Hamas est plus fort qu'Israël, détruiront-ils l'Etat Hébreu de manière proportionnée ?

-"Israël déclare treize soldats tués ( dont trois par accident), le Hamas dans un communiqué, 48 morts." En effet, 13 soldats tués... C'est déjà beaucoup trop pour des gens qui aiment la vie ! Quand au Hamas, même l'UNRWA qui n'est déjà pas très fréquentable, affirme "qu'il y a au moins eu 350 combattants" du Hamas qu'Israel à perdu 2000 combattants ? Cela vous rassurerait de savoir que des juifs meurs ? En tout cas, cela vous ferais plaisir qu'il y ait plus de juifs morts que de palestiniens ? Hein ? Allez... Avouez !... morts...  Mais si vous voulez, ce qu'on peut faire, c'est dire

-"Qui a véritablement souffert? La population civile avec plus de 1300 morts dont 400 enfants" Cette phrase à elle seule, devrait-être reprise pour qu'on puisse porter plainte ! J'ai tout simplement honte... J'ai d'autant plus honte que ma famille, qui vit en Europe, finance ce genre d'association (subventionnées par l'UE)... Je n'ai même pas envie de répondre à cette scandaleuse phrase... Mais une chose est sûre, cela n'en restera pas là!

Publié dans Scoop JSS

Commenter cet article

Aschkel 27/02/2009 14:23

A propos de Disproportionné je me permet de mettre l'excellent texte de Legaret.

Disproportionné
par Alain LegaretDisproportionné : mot utilisé pour manifester sa déception quand il n’y a pas eu assez de Juifs tués.Exemple : Israël a attaqué de façon disproportionnée à Gaza. Elle a fait plus de 1000 morts alors qu’elle n’avait eu "que" 18 tués.Par ailleurs,Les attaques de l’OTAN, quant à elles, n’ont jamais été qualifiées de disproportionnées.Les attaques de la France n’ont jamais été qualifiées de disproportionnées.Les attaques de la coalition n’ont jamais été qualifiées de disproportionnées.Les attentats islamistes n’ont jamais été qualifiés de disproportionnés.Même les attentats du 11 septembre 2001 avec ses milliers de victimes en quelques minutes n’ont jamais été qualifiés de disproportionnés.C’est seulement quand Israël bouge, que les pacifistes sournois se lèvent pour crier "Horreur, c’est disproportionné!"Selon la définition des dictionnaires, disproportionné veut dire hors proportion.Par conséquent, si Israël suivait les recommandations des frustrés de sang juif, elle devrait répliquer de façon proportionnée, c’est-à-dire en respectant la notion de proportion.Ca voudrait dire quoi au juste?Cela voudrait dire qu’étant donné qu’il y a sur terre environ cent fois plus de Musulmans que de Juifs, quand les Islamistes du Hamas appliquant à la lettre certains enseignements coraniques douteux, assassinent 18 Juifs au nom d’Allah, Les Juifs en retour devraient en tuer 100 fois plus, soit environ 1800 Musulmans. Voilà ce que serait logiquement une réponse proportionnée, ce qui ne manquera pas, on s’en doute, de "combler d’allégresse" les pseudos non-violents grands manipulateurs de mots.C’est-à-dire que d’après ces nouvelles règles de droit instaurées par ceux qui ne savent plus quoi inventer pour accuser Israël, L’Etat Juif aurait donc leur autorisation pour tuer encore 800 Musulmans à Gaza, afin de parfaire le compte.En poursuivant leur macabre logique, est-ce que réagir de façon proportionné à leur sens, implique aussi qu’en réponse aux derniers attentats islamistes de Bombay qui ont fait 9 victimes juives parce que juives, la sacro-sainte proportion justifierait le droit d’envoyer au cimetière 900 Musulmans supplémentaires avec l’approbation des Nations de façon qu’à la tribune de l’ONU, on applaudisse en disant : "c’est bien, c’est proportionné » ?Est-ce que réagir de façon proportionnée, implique qu’en réponse à l’Inquisition d’Espagne qui a fait plusieurs milliers de victimes, il revient de droit aux Juifs de raser le Vatican, d’assassiner ses 1000 habitants et de trouver quelque part ailleurs quelques centaines de milliers d’autres Chrétiens à torturer jusqu’à ce que mort s’ensuive pour pouvoir exercer son droit à la proportion ?Est-ce que réagir de façon proportionnée implique que les Juifs qui ont vu leur peuple réduit de moitié par les Allemands, ont droit, selon encore ces sinistres adeptes de la proportion, de venir à leur tour supprimer la moitié du peuple allemand ? Est-ce que les Juifs ont donc l’obligation d’assassiner 42 millions d’Allemands pour ne pas qu’on les accuse encore de disproportion ?Je parle bien d’obligation car si on veut vraiment respecter le sens des mots, le terme proportionné ayant une signification mathématique bien précise, la disproportion doit été aussi dénoncée lorsque le nombre de victimes juives est supérieur au nombre de victimes de leurs ennemis.Or jusqu’à présent,Pas une fois les attaques portées contre les Juifs ou contre Israël n’ont été qualifiées de disproportionnées,Pas une fois les fausses accusations portées contre les Juifs ou contre Israël n’ont été qualifiées de disproportionnées.Rien de tout cela. Le terme "disproportionné" est aujourd’hui réservé : il ne fait l’unanimité que lorsqu’il s’agit d’accuser Israël afin de lui contester le droit de se défendre.D’ailleurs, contrairement à l’avis des assaillants par mots assassins, les ennemis d’Israël sur le terrain ne s’y trompent pas. Non seulement ils confirment que considérer comme équitable le ratio de un pour un est parfaitement ridicule, mais ils renchérissent même, puisque eux parlent de ratio de un Juif pour mille Arabes. C’est en tout cas le nombre de prisonniers qu’ils réclament en échange de l’otage Guilad Shalit. Qu’aucune plainte de pacifistes ne se soit encore faite entendre, laisserait-il supposer que ce ratio est celui qui à leurs yeux, s’approcherait le plus de proportions acceptables?En fait, si au fil des siècles les Juifs avaient du répliquer aux attaques qu’ils ont eues à subir en respectant les règles de la stricte proportion , il y a longtemps qu’il n’y aurait plus sur terre ni Chrétiens, ni Musulmans.Avant de conclure, je souhaiterai attirer l’attention sur deux cas de véritable disproportion qui sont à l’origine de beaucoup de souffrances.La première disproportion, c’est celle de l’énormité des moyens humains, financiers, matériels et temporels mis en œuvre destinés à traquer le faux-pas d’Israël, alors que dans de nombreux endroits du globe, des personnes meurent en silence par centaines de milliers, dans la plus grande indifférence, par manque de soin et de moyens, assassinées dans l’ombre, loin des projecteurs braqués sur le seul Etat Juif.La seconde disproportion, c’est l’acharnement du monde à vouloir absolument créer un énième pays arabe sur le confetti juif, alors que les Musulmans, bien que cent fois plus nombreux que les Juifs, disposent déjà de mille fois plus de terres qu’eux.Et si quelqu’un souhaite évoquer les réfugiés, je lui dirai qu’Israël n’a pas attendu 60 ans pour absorber 600 000 des réfugiés juifs fuyant les pays arabes, soit plus que le nombre total de réfugiés arabes de l’époque.Et elle a fait cela en silence, sans tirer une seule roquette sur la Libye, sans commettre un seul attentat suicide en Irak, sans faire sauter un seul avion d’Air Algérie, et, sans avoir besoin non plus des milliards de dollars de charité en provenance du monde entier.Aujourd’hui, sur son confetti, Israël fait cohabiter, entre autres, les réfugiés juifs des pays arabes, mais aussi un million d’Arabes israéliens qui n’ont pas fui en 1948 et qui n’ont pas été massacrés pour autant.Quant au nombre total de Juifs vivant encore dans le monde arabe, il s’élève de nos jours à moins de 5000 âmes.Disproportionné, n’est-ce pas ?Voilà ce que je me devais de dire sur ce mot qui déchaîne les passions antisémites de moins en moins voilées. J’espère que cette mise au point pourra participer à rétablir les faits dans leurs justes…proportions.Même si aux yeux des fanatiques, cette réponse risque encore d’apparaître comme disproportionnée.

 
Disproportionate by Alain Legaret

Aschkel 27/02/2009 12:19

C'est vrai Jonathan, mais tu sais je me demande si ils relisent leurs communiqués ou même si ils les pensent.C'est abérrant !Quelles est l'aide, et quelles dénonciations coté Israelien ont-ils apporté ?Je ne les ai jamais vu, sont-ils venu voir la population du Sud, notamment à Sdérot ?Ah il répondront votre nombre en tant que victimes est tellement disproportionné !Tous ces malfaisants ne l'emporteront pas au "Paradis", comme ils disent...Bon vaut mieux que je me calme.Sales crapules !