"Une petite nuit de cristal" en Azerbaidjan

Publié le par JSS

« Il n’y a aucune fumée sans feu » ont déclaré les représentants de la communauté juive d’Arménie commantant les informations controversées en provenance de Sumgait en Azerbaïdjan. « Le 10 février dans la nuit, le rédacteur du site web Gorskie.ru était en contact avec un résident de Bakou vivant actuellement en Israël. Quelque temps plus tard, la nouvelle d’attaques sur les Juifs de la ville a été confirméé. Il a aussi dit que l’information avait été transmise par la télévision israélienne. Nous pensons que cette information n’aurait pas été diffusée en Israël si largement si c’était seulement une rumeur » a déclaré l’un des membres de la communauté juive d’Arménie.

Selon eux le démenti de cette information par la communauté Juive d’Azerbaijan, en particulier, par le rabbin de Sumgait, est le résultat de pressions manifestes par les autorités azéries aussi bien que par le Président Aliyev lui-même.

« Ce n’est pas un secret qu’un scénario semblable a eu lieu en ce qui concerne les arméniens dans la même ville d’une triste notoriété de Sumgait en 1988, les autorités ont fait de leur mieux pour cacher les pogroms d’arméniens, cependant, la vérité est arrivée à la surface tout de même » prcise la communauté juive d’Arménie.

Selon le site web Gorskie.ru le 10 février des appartements de dizaines de familles juives dans quelques quartiers de Sumgait ont été attaqués à plusieurs reprises. Environ 20 personnes ont été blessées plus ou moins gravement et ont été conduites à l’hôpital (nombreuses blessures au couteau).

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
... Et comme par hasard, comme nous le mentionnions précédemment, les Azéris sont Turcs et reproduisent ce que des courants officiels (Erdogan) autorisent à faire et comment se comporter en présence de Juifs.Comme par hasard, les Arméniens revivent, en de tels cas, les réminiscences d'un sort qui fut le leur...Au-delà du géostratégique, reste ce je ne sais quoi, ce presque rien, qu'on appelle "culture", héritage commun...
Répondre
J
<br /> Complètement exact !<br /> <br /> <br />