La fondation Elie Wiesel doit survivre !

Publié le par JSS

La Journée internationale du souvenir de la Shoah, qui marque chaque année le 27 janvier nous revoie cette année  à une triste réalité, celles  vécues  par des dizaines d'associations de mémoires qui sont menacés directement par la crise financière.

La Fondation Elie Wiesel, celle qui honorer le mieux la mémoire des victimes de l'Holocauste (1) est aujourd'hui  la plus sinistrée. 

Le 25 décembre 2008, la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité a mis en ligne ce communiqué : "Avec une tristesse et une détresse profondes, nous informons avoir été, parmi bien d'autres, victimes de l'une des plus grandes fraudes financières de l'Histoire. (La Fondation) détenait 15,2 millions de dollars gérés par le Fonds d'investissement de Bernard Madoff, soit presque la totalité de ses avoirs"... 

Voilà une mauvaise nouvelle qui est tombée à un moment très critique de notre histoire ; crise économique, instabilité politique (au Proche Orient) et  résurgence  de l'antisémitisme mondiale.

L'organisation de lutte contre l'antisémitisme, créée en 1986 par le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel a perdu «la quasi totalité de ses avoirs», qui avaient été donnés en gestion à la société de Bernard Madoff. L'ancien président du conseil d'administration du Nasdaq, l'une des Bourses de New York.

Avec la Fondation Elie Wiesel qui s'est menacée de disparition, plusieurs dizaines d'associations humanitaires et caritatives juives américaines - actives dans les secteurs scolaire et universitaire, culturel ou sanitaire, le soutien aux handicapés et aux nécessiteux, etc. - ont perdu tout ou partie de leurs ressources dans le fonds BMIS de M. Madoff (2).

L'effondrement de la fondation Elie Wiesel risque d'avoir des conséquences très graves  dans l'avenir .Ce qui nous préoccupe le plus, en-dehors du fait que la fondation Elie Wiesel ait été ruinée suite à l'"affaire Madoff", c'est que cette fondation était dédiée à la mémoire (Shoah, Holocauste).Elle va disparaître, ruinée, mais qui aura les reins suffisamment solides pour "reprendre le flambeau" et continuer le devoir de mémoire? En particulier en ce moment où vivons l'une des époques les plus anti-sémites et négationnistes jamais vécues?? La disparition de la Fondation Wiesel est catastrophique comme l'est celle de dizaines d'associations caritatives qui devront aussi mettre la clef sous la porte.

La Fondation Elie Wiesel, vouée à l'entretien de la mémoire de l'Holocauste, mène depuis des années des programmes de sensibilisation à l'antisémitisme auprès des jeunes, en organisant concours et conférences internationales.

A un moment où on s'attend qu'elle élargisse son programme dans le reste du monde, la Fondation annonce  brusquement  la  perte du quasi totalité de ses avoirs. A un moment où un flot d'antisémitisme s'est déversé  avec la crise financière,  la Fondation s'apprête à mettre les clefs sous les verrous. A un moment où Ahmadinejad relace son discours négationniste et considère l'holocauste comme un « mythe », la Fondation phare de la mémoire tombe en crise. C'est vraiment dommage pour l'histoire, pour les victime et  les survivants de la Shoah.

La Fondation de Elie Wiesel doit survivre, il y a le devoir de mémoire. Il ne faut pas baisser les bras.

 

Article rédigé par: Collectif Arabes Pour Israël

http://arabespourisrael.unblog.fr/

(1) Ici c'est une estimation personnelle.

(2) Exemple les pertes de l'Association Technion aux USA.

Publié dans Divers

Commenter cet article