Un prêtre réitère des propos négationistes

Publié le par JSS

Un prêtre italien de la communauté intégriste catholique de la Fraternité Saint Pie X a affirmé ne pas savoir si les chambres à gaz avaient fait des morts. Il s'exprimait sur la question malgré le scandale suscité par les propos négationnistes d'un évêque intégriste.

"Je sais que les chambres à gaz ont existé au moins pour désinfecter mais je ne saurais dire si elles ont causé des morts ou non car je n'ai pas approfondi la question", a déclaré le prêtre Floriano Abrahamowicz, responsable de la communauté intégriste catholique de la Fraternité Saint Pie X, fondée à Ecône (VS), pour le nord-est de l'Italie. Il s'exprimait dans une interview au quotidien "La Tribune de Trévise".

Cette interview a été réalisée après le scandale suscité par l'évêque Richard Williamson dont l'excommunication a été levée par le pape bien qu'il ait tenu des propos négationnistes.

Dans un entretien à la télévision suédoise diffusé il y a une semaine, l'évêque intégriste avait affirmé: "je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200'000 à 300'000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz".

"Williamson a certainement été imprudent en se prononçant sur des questions techniques", poursuit Floriano Abrahamowicz qui, mettant en avant ses origines juives, assure qu'il est "vraiment impossible pour un catholique d'être antisémite". Le prêtre italien voit dans cette polémique une manoeuvre "contre le Vatican".

Le Grand Rabbinat d'Israël a annulé sa participation à une réunion à Rome avec des représentants catholiques. Cette annulation est due à la décision du pape de réintégrer dans l'Eglise un évêque traditionaliste qui avait nié l'existence des chambres à gaz.

Cette décision ayant créé une polémique, le pape a exprimé mercredi sa "solidarité" avec les juifs et a condamné à deux reprises la négation de la Shoah à l'occasion de son audience générale hebdomadaire.

Publié dans Europe

Commenter cet article