Lettre d'un Burkinabé à Israël

Publié le par JSS

Il existe en Israël, au sein du Ministère des Affaires Etrangères, un département appelé Mashav. Les gens qui y travaillent ont réglièrement ce mot en parlant de leur bureau: "Mashav, c'est le plus grand secret d'Israël. C'est pire que les plans de l'armée pour mettre à terre les terroristes". Et pourtant, Mashav est le bureau de Coopération Internationale. A travers les impôts, les citoyens israéliens aident le monde entier à se développer. Chaque année, Mashav travaille avec plus de 140 pays dans lesquels nous apportons gratuitement nos connaissances, notre savoir faire, notre expérience, nos techniques. Les domaines d'activités de Mashav sont très grandes. Cela va des techniques d'agriculture à la sauvegarde de l'eau en passant par le développement personnel ou la libéralisation de la femme.
C'est dans ce cadre qu'Israël reçoit chaque année, des milliers de participants du monde entier (palestiniens, égyptiens, jordaniens, mais aussi des participants d'Afrique, d'Asie, d'Amérique du Sud, etc...). Ils viennent en Israël pour suivre des formations et des techniques de professionalisations.
Ainsi, aujourd'hui je met en ligne la lettre d'un participant d'un cours de Mashav. Il vient du Burkina Faso et tenait à montrer aux israéliens que les Burkinabés sont de tout coeur avec la population israélienne. Bientôt, je prendrais davantage le temps de vous parler à propos de Mashav. En attendant, bonne lecteur de cette excellente lettre !
"Salut à tous,

 D'abord je vous présente mes voeux les meilleurs à vous, vos familles et tous ceux qui vous sont chers. Que cette année, dans la grâce de Dieu vous apporte la santé, la paix, le succès et la prospérité. Nous avons depuis notre terre africaine suivi avec regret et indignation les évènements malheureux, barbares et inhumains dont votre pays et sa population ont été victimes en ce début d'année. Sachez que nous vous portons dans nos prière. Comme vous le savez, nous sommes dans nos communautés mieux placés depuis notre séjour dans votre pays pour donner l'information juste et réelle à nos concitoyens. C'est ce que nous faisons de surcroît en tant que membre du Club Shalom Burkina.

Je suis heureux de savoir que vous avez reçu des compatriotes Burkinabè pour un stage car depuis la mise en place de notre Club avec les différentes manifestations organisées, notamment 2 conférences au cours de l'année 2007 par l'Ambassadeur d'Israël au Burkina Faso, votre pays est de plus en plus connu chez nous et très convoité. Nous recevons au niveau du club plusieurs demandes de stage et formation en Israel car beaucoup méconnaissait la richesse et la force intellectuelle de ce pays et avaient souvent une image érronée que diffusent certains médias subversifs.

Sachez que je ne vous oublierez jamais et que j'ai appris beaucoup dans votre centre de formation de Haïfa. Des connaissances dont profitent aujourd'hui mon service et mes collaborateurs.

Je vous souhaite beaucoup de courage, de force dans votre oeuvre de formation car je reste convaincu que la connaissance est le moteur de tout développement.

Transmettez mes sincères salutations à vos collègues et amis que j'ai eu la chance de rencontrer lors de mon stage en 2006.

Merci à tous.
Hervé XXXX"

Commenter cet article