Un voile étrange sur les relations Irano-Suisses

Publié le par JSS

La Suisse et l'Iran entretiennent d'excellentes relations... Tout le monde le sait!
Contrats pétroliers, contrats gaziers et peut-être même contrat d'achat de tapis... Peu importe, alors que la communauté internationale essaye de se "battre" contre Téhéran, la Suisse (tout comme l'Allemagne en fait), profite de l'affaiblissement des relations européeano-iraniennes pour s'imposer comme Docteur Es Business...
C'est ainsi que la nouvelle ambassadrice Suisse, qui vient d’être nommée à Téhéran, (de son vrai nom Livia Leu Agosti) affirme qu’elle respectera le code vestimentaire islamique (et portera le hidjab) durant sa mission dans la ”République” islamique.

Elle est arrivé en Irancette semaine, comme l’envoyée de Berne à Téhéran et à déjà confirmé ses dires.

Des critiques se sont élevées en Suisse, affirmant que son acceptation du code vestimentaire Iranien, obligeant les femmes à porter le hidjab, est un signe de soumission à l’islam, mais selon elle, elle marque un point dans le combat pour “l’égalité des femmes dans un monde d’hommes”.

Fi, elle a rencontré le Ministre iranien des Affaires Étrangères Manouchehr Mottaki pour s’entretenir avec lui au sujet du développement des liens économiques bilatéraux et devrait présenter ses lettres de créance diplomatique officiellement au président Mahmoud Ahmadinejad dans les prochaines semaines.

L’ambassade de Suisse est l’une des plus importantes à Téhéran car depuis que Washington a rompu les liens diplomatiques avec l’Iran en 1980 après la prise de son ambassade par des islamistes, les diplomates suisses ont souvent servi d’intermédiaires, passant les messages entre les deux pays.

Leu Agosti, 47 ans, était à la tête du département de l’Afrique et du Moyen-Orient du ministère des Affaires Étrangères Suisse.

La ministre suissedes Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, ex-militante pour l’égalité des femmes et  membre du Conseil des femmes leaders, avait également provoqué  un tollé en Suisse lors de sa visite à Téhéran l’an dernier, où elle avait accepté de porter le foulard pour rencontrer Ahmadinejad.

-Merci à bivouac-id -

Publié dans Ayatolland d'Iran

Commenter cet article