Hamas, la stratégie gagnante !

Publié le par JSS

La couverture médiatique internationale du conflit israélo-arabe ainsi que la couverture des conflits en général, tire le portrait d'Israël comme d'un état agressif et militant.

 Sans pour autant mentionner les gros titres qui ont fais la une, le week-end dernier, de l'opération israélienne à Gaza, on peut toujours regarder la mise en scène des informations parues dans le monde, après le cessez-le-feu israélo-palestinien, le 19 décembre dernier. Youssef Munavyer, a ainsi écrit un article dans le Boston Globe du 21 décembre ou il dit: "Les lumières ne sont plus sur Gaza et nous ne sommes que trop peu à y prêter attention. Les 1.5 millions de palestiniens, qui vivent dans une zone surpeuplée, sont, une fois de plus, punis collectivement; pendant qu'Israël tente étouffer le gouvernement du Hamas".

Swiss Info (le 19 décembre), est une source Helvète. Elle à récemment interviewée Issam Younis, directeur du centre des Droits de l'Homme Al Mezan, ou il compare Gaza à une cage pour chats, dans un article intitulé "Une fin de trêve vécue comme une crise par les Gazahouis."

Aron Heller de l'agence Associated Press écrit dans Yahoo News (le 25 Décembre), que la semaine passée à surtout été marquée par le barrage de roquette palestinienne qui ont frappé Israël pendant la fête de Hanoukka. " Ces tirs n'ont causés aucune blessure, si ce n'est quelques désordres psychologiques dues à la panique." Le titre de cet article était "Israël avertit le Hamas qu'il paiera un sévère tribut"… Cela implique uniquement qu'Israël agit simplement pour lutter contre la panique.

 Heller ne fait bien sûr pas mention de toutes ces maisons israéliennes détruites par les roquettes palestiniennes ainsi que de la soixantaine d'israéliens qui ont étés hospitalisés en état de choc et de traumatisme. Il ne parle pas non plus de ces 12 enfants d'Ashqelon blessés physiquement et/ou mentalement et de ces milliers de dollars de dégâts causés par les roquettes palestiniennes sur les propriétés et les compagnies israéliennes.

Les médias internationaux oublient trop souvent de critiquer, lorsqu'ils parlent du conflit Israélo-arabe, le rôle du Hamas. Le Hamas, qui définit les règles du jeu depuis 2006 à Gaza, est une organisation terroriste établie en 1988. C'est une filière du mouvement terroriste égyptien des Frères Musulmans.

Le Hamas mène ainsi de brillantes campagnes de relations publiques pour délégitimer les actions israéliennes, tout comme le prouve la couverture médiatique du conflit actuel… Et il en profite pour légitimer son propre régime terroriste sur la bande côtière.

Il est essentiel de prendre en compte que, conformément aux services d'intelligence israéliens, 97% des roquettes palestiniennes sont tirés depuis des zones habités par des civils palestiniens de la bande de Gaza (comme dans des villes telles Beit Hanoun). Le territoire lui-même est surpeuplé; il fait d'ailleurs partie des régions les plus densément peuplés au monde. Le Hamas prend ainsi l'avantage en utilisant les Gazahouis comme bouclier humains lors de ses attaques à la roquette contre Israël.

De plus, pour comprendre comment les relations Israélo-arabe en sont arrivées là, il est important de connaître l'état d'esprit du Hamas. La charte de ce mouvement, créée en 1988, affirme qu'"Israël souffrira jusqu'à ce que l'Islam l'élimine". (www.palestinecenter.org ) L’épilogue de cette charte du Hamas est ainsi écrit : "Le Hamas considère l'Islam comme une façon de vivre, l'Islam est la foi du Hamas. Le Hamas ne sera ainsi jugé que par l'Islam".

La charte affirme également les perspectives historiques du mouvement :

"Le Hamas à appris récemment de l'invasion Sioniste, qui à été précédée l'invasion des Croisades occidentales et encore avant de l'invasion des Tatars d'Asie. Et exactement comme les musulmans l'ont montrés durant ces invasions, la défaite sera la seule finalité du Sionisme. Cette dernière invasion s'effondrera. Ce ne sera en rien difficile pour Allah si nos intentions sont pures et notre détermination sincère, si les musulmans tirent les leçons de nos expériences passés, si les musulmans arrivent à se sortir eux-mêmes des vestiges de l'idéologie occidentale, et s'ils suivent les traditions de l'Islam" (Partie V, The Testimony of History)

La plus grande partie de la charte du Hamas est une virulente propagande antisémite reprise du Protocole des Sages de Sions; ce faux est d'ailleurs la source d'inspiration et d'idéologie du mouvement en question.

 Ainsi, tous ceux qui dépeignent le conflit Israélo-arabe comme étant un problème territorial uniquement, ceux qui croient que les problèmes ne seront plus le jour ou Israël se retirera aux frontières de 1967, se trompent. Ils oublient de prendre en compte qu'une grande part de ce conflit prend ses racines dans des sources religieuses édités par le fondamentalisme islamique et la détestation du peuple juif. Tout comme le dit clairement un des articles de la charte du Hamas : "Il n'y a pas de solution au problème palestinien si ce n'est le Jihad. Les initiatives, les propositions et les conférences internes sont une perte de temps." (Article 13: Solutions de paix, [Paix] Initiatives et Conférences Internationales).

La branche militaire du Hamas, les Brigades Ezzedim Al Qassam ont récemment publiés  un article sur la version anglaise de leur site internet décrivant la stratégie du Hamas concernant les tirs de roquettes et la possible réponse israélienne. L'article explique comment la défense israélienne, lorsqu'elle pénétrera dans Gaza, servira la cause du Hamas. En réponse aux israéliens, les Brigades Ezzedim Al Qassam recevront le soutien de toute la population palestinienne. Le Hamas à prit tout le temps nécessaire à construire les scénarios possibles auxquels l'armée israélienne fera appel. Et le plus important, l'article met clairement en évidence, que la réponse de l'armée israélienne aux tirs incessants de roquettes fera réagir la communauté internationale. Cette dernière condamnera Israël et donnera de la légitimé au Hamas (en tant que "force régionale importante")

 L'article explique aussi que le Hamas ne reconnaîtra alors plus une minute de plus la légitimité du président du Fatah, Abou Mazen, lorsque se présidence arrivera à échéance le 9 janvier prochain.

 Le Hamas a appelé maintes et maintes fois au sacrifice du peuple palestiniens "d'en bas" pour planifier des buts politiques et un agenda terroriste.

 Comme le montre l'article de l'aile militaire du Hamas, le mouvement terroriste à pour premier objectif l'escalade militaire avec Israël pour gagner l'opinion publique internationale; pendant que les israéliens sont obligés de répondre à travers des mesures économiques et militaires. Bien entendu, Israël serait alors accusé pour sa politique gouvernement "non mesurée". Mais les vérités sont là, et aussi longtemps que des roquettes palestiniennes continueront de viser des victimes innocentes et civiles israéliennes, de Sdérot à Kyriat Gat, Israël n'a pas d'autre choix que d'agir. Et peu importe les solutions proposés par Israël, le Hamas les as déjà ignorés… Ou bien il sait pertinemment comment s'en servir pour enflammer la bande de Gaza.

Anav Silverman, traduction française Jonathan-Simon Sellem pour www.sderotmedia.com

Publié dans Monde Arabe - Liban

Commenter cet article

Aurélien Royer 05/01/2009 19:11

Je voudrais souligner deux choses:
1- lorsque l'on regarde le bilan de la guerre de Gaza, on constate plusieurs centaines de morts côté palestinien, quâtre côté israélien. Logiquement, le citoyen lambda, que je suis peut-être un peu, se dit: "des enfants blessés physiquement et/ou mentalement, il doit y en avoir dans le deux camps, mais davantage côté palestinien". Comment éviter ce mouvement de sympathie quand les chiffres et les images montrent un drame humain?

2- ceci étant dit, tu as raison de rappeler que le Hamas est une organisation terroriste. Et, en cela, personne ne pleurera les morts dans ses rangs. Des gens qui sèment la mort méritent d'être jugés et emprisonnés, mais s'ils meurent, tant pis pour eux... Cependant, dans une société très marquée par la religion, comme c'est le cas en Palestine ou dans bon nombre de pays musulmans, ces morts palestiniens provoquent une colère populaire, qui se traduit par un soutien affiché aux extrêmistes. Et il est sans doute vrai qu'une prolongation de l'opération de Tsahal ne fera renforcer les extrêmistes et affaiblir les gouvernements modérés, qui pourraient être des négociateurs de paix. C'est ce que j'explique dans mon dernier article. Et c'est être un ami d'Israël, dont j'ai pu découvrir l'angoisse quotidienne grâce à toi, que je pense qu'une solution politique rapide est désormais indispensable...

Sans compter que, si j'en crois France 2 (dans le 20h de dimanche), c'est Israël qui a permis l'implantation du Hamas, à l'époque les Frères musulmans égyptiens, pour diviser les Palestiniens. Le "diviser pour mieux règner" ne marche pas. Mais, quand il permet l'émergence d'un mouvement aussi radical, c'est un échec total. Et les bombes n'y règleront rien !